Home Actualités Haïti débat / Mésinterprétation de l’interview de la Radio Scoop avec des Petro Challengers : Pendant que nous supportons le mouvement, ses représentants doivent assumer leur discours
Actualités - juin 14, 2019

Haïti débat / Mésinterprétation de l’interview de la Radio Scoop avec des Petro Challengers : Pendant que nous supportons le mouvement, ses représentants doivent assumer leur discours

La forme d’une interview n’est jamais plus significative que le fond. Quelques heures après la participation de trois Petro Challengers à l’émission Haïti débat du jeudi 13 juin 2019 où ils étaient à couteau tiré en s’accusant mutuellement de recevoir des pots de vin des membres du secteur économique et des politiciens traditionnels haïtiens, des informations laissent croire que la Radio Scoop FM, qui leur a ouvert grandement ses micros, est en train de casser le mouvement. Les portes paroles de cette si noble et juste bataille doivent assumer leur discours.

Trois Petro Challengers, Ricardo Fleuridor de la branche « nou pap konplis », Velina Élysée Charlier du groupe « nou pap domi » et Ralph Nicholson Jean, se sont contre-attaqués et ont fait des révélations qui peuvent leur jeter des suspicions par manque d’explications claires sur les sources de financement de leurs différentes activités, ce jeudi 13 juin, à l’émission Haïti débat.

Intervenant, au cours de l’émission, Ricardo Fleuridor a dénoncé les manœuvres du secteur économique de contrôler le mouvement. En Réaction à Fleuridor, Velina Élysée Charlier l’a qualifié de menteur et de travailler pour la corruption. Après l’intervention de Madame Charlier, Ralph Nicholson Jean a confirmé que des Petro Challengers reçoivent des pots de vins des acteurs politiques et économiques du pays et a approuvé la participation de la représentante de l’équipe « nou pap domi » à une réunion avec quelques membres du patronat haïtien à l’hôtel Kinam.

Le fait de recevoir des soutiens ne constitue pas véritablement un problème. Car, pour réaliser un mouvement, il vous faut des moyens. Le problème réside dans la façon dont vous faites l’acquisition de ces moyens. Il est suspect quand vous recevez des ressources de manière personnelle. Mais, quand l’équipe reçoit des fonds en conformité avec les objectifs fixés et n’a pas peur de communiquer l’information à la presse, il n’y a aucun problème.

Les médias sont là pour rechercher de l’information. Elles peuvent en recueillir de plusieurs manières. Une entrevue est aussi pour les journalistes un moyen d’en récolter. Contrairement à ce que racontent certains Petro Challengers faisant croire que la Radio Scoop FM vise à briser le mouvement, nous aimerions réaffirmer notre soutien à cette grande lutte contre la corruption et l’impunité dans le pays. Toutefois, les leaders de cette mouvance doivent savoir que les supports des autres instances ne suffiront pas pour aider le mouvement à atteindre son but si les Petro Challengers se versent dans des activités louches. Le mouvement ne peut se réussir que dans la transparence.  

« J’estime que le mouvement est juste et nécessaire. Il comporte beaucoup d’avenir. Il mérite d’être supporté parce que les politiques haïtiens sont complètement dépassés. Le mouvement doit continuer d’exister. Il permet à la jeunesse haïtienne de trouver une plateforme pour s’exprimer », a signifié le directeur de la Radio Télé Scoop, Gary Pierre Paul Charles, lors de la retransmission de l’émission, ce vendredi 14 juin 2019.

« Nous soutenons les Petro Challengers parce que nous sommes favorables à une révolution, un changement total dans le pays. Mais, vous devez être lucide pour ne pas vous faire utiliser comme des chaires à canon. Ne recevez rien en catimini de manière personnelle », suggère le journaliste sénior aux Petro Challengers.

« Ce n’est pas un problème de recevoir de l’aide. Mais, il est important de faire attention à la manière de l’acquérir », recommande Campane Joseph aux leaders du mouvement.

Mozard Lombard,

Communicateur Social,

Journaliste/Rédacteur de la Radio Télé Scoop,

Tél : (509) 3147-1145,

Email : [email protected]

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *