Home Actualités Dossier de l’assassinat de Jovenel Moise : Claude Joseph continue de poser des actions pour rendre justice au Président
Actualités - janvier 27, 2022

Dossier de l’assassinat de Jovenel Moise : Claude Joseph continue de poser des actions pour rendre justice au Président

L’ex Premier ministre, Claude Joseph, ne cesse de se démener pour rendre justice au feu Président Jovenel Moise assassiné dans la nuit du mardi 6 au mercredi 7 juillet 2021 en sa résidence privée à Pèlerin 5.

En effet, dans une communication publiée, ce jeudi, sur son compte tweeter, l’ancien chef du gouvernement haïtien informe avoir rencontré Luis Amalgro en compagnie de Rockfeller Vincent et Bed Ford Claude. De concert avec ses anciens collaborateurs au timon des affaires de l’État, il sollicite une réponse régionale, face au blocage de l’enquête, dit-il, par le Premier Ministre Ariel Henry, auprès du Secrétaire général de l’OEA.

« Lenquête autour de lassassinat du Président Moise implique plusieurs pays de la région. Nous, Claude Joseph, Rockfeller Vincent et Bedford Claude, avons rencontré Luis Amalgro, Secrétaire général de lOEA pour solliciter une réponse régionale face au blocage systématique de lenquête par le PM Henry afin daboutir à la vérité », indique l’ex Ministre haïtien des Affaires étrangères.  

Claude Joseph a insisté ce jeudi sur la position du Premier ministre Ariel Henry de bloquer l’enquête sur l’assassinat de Jovenel Moise. Dans un autre tweet diffusé en début de journée, il présente quatre raisons majeures pour lesquelles l’actuel Premier ministre Ariel Henry ne pourra pas rendre justice à Jovenel Moise.

Le gouvernement dirigé par le Premier ministre Ariel Henry, écrit Claude Joseph, ne pourra pas rendre justice au feu Président Jovenel Moise pour quatre raisons majeures :

Immédiatement après le crime, le chef du gouvernement s’est entretenu au téléphone en deux occasions avec l’un des présumés assassins du Président, en l’occurrence Joseph Félix Badio ;

Sans être inquiété, le présumé assassin a rendu visite au Premier ministre Ariel Henry dans sa résidence officielle pendant au moins deux fois après la mort du Président Moise;

Le Premier ministre Ariel Henry a systématiquement fait obstruction à la justice dans le cadre du dossier de l’assassinat du Président Jovenel Moise. À preuve, pour éviter vainement d’être inculpé dans cette affaire, Monsieur Henry a révoqué le ministre de la justice Rockfeller Vincent et a mis à pied le commissaire Bed Ford Claude parce qu’il a convoqué puis inculpé le Premier ministre dans son réquisitoire supplétif.

Le Premier ministre Ariel Henry s’est catégoriquement opposé à la requête de l’ex chancelier Claude Joseph ayant demandé à l’ONU de remettre en place une commission d’enquête internationale sur le dossier d’assassinat du Président Jovenel Moise.

Il est donc illusoire, dénote Claude Joseph, de penser que le gouvernement dirigé par le Premier ministre Ariel Henry ait la moindre volonté politique d’aboutir justice pour le Président Jovenel Moise.

Mozard Lombard,

Éditorialiste chez Radio Télé Scoop,

Tél : (509) 3147-1145,

Email : [email protected]

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.