Home Actualités Scoop édito : Haïti débat salue la position juste et correcte du chancelier haïtien Claude Joseph
Actualités - novembre 3, 2021

Scoop édito : Haïti débat salue la position juste et correcte du chancelier haïtien Claude Joseph

Depuis quelque temps Haïti fait face à une grave crise sociopolitique et économique. Le pays s’écroule sous le poids de la misère. Le climat d’insécurité atteint son apogée. Les bandits pour ne pas dire les terroristes font la loi. L’économie haïtienne est en récession. L’État haïtien est en grande difficulté. La situation dans laquelle se trouve Haïti traduit l’échec de tous les acteurs qui opèrent dans le pays. L’échec du peuple haïtien est partagé. Autant que les protagonistes haïtiens, la communauté internationale en est responsable.

Le président de la République Dominicaine, Luis Abinader, ces derniers temps, use de stratagèmes, au détriment du peuple haïtien, pour étendre sa domination sur l’ile. Il se plait à prendre des positions pour Haïti sans consulter les autorités haïtiennes. Il feint qu’il n’existe pas d’autorités en Haïti. Le Président dominicain supplante les dirigeants haïtiens, dénonce le journaliste sénior Garry Pierre Paul Charles.

Luis Abinader capitalise sur la situation d’Haïti. Il avait à se rendre à la Cop 26 en Écosse. Il a décliné ce rendez-vous mondial prétextant être préoccupé par la crise haïtienne, souligne le PDG de la Radio Télé Scoop.

Abinader ne s’est pas rendu, en réalité à la Cop 26, à cause d’un conflit diplomatique entre Chine Populaire et Taiwan autour de la République Dominicaine. La Chine Populaire et Taiwan exercent une pression sur le gouvernement dominicain. Ils veulent, chacun, imposer son hégémonie sur la République voisine. Le président dominicain, au fait, se préoccupe de la crise diplomatique Chino-Taiwanaise en République Dominicaine, explique GPPC, à l’émission Haïti débat ce mercredi.

Le Président Abinader insiste sur la crise sécuritaire haïtienne faisant semblant que la République Dominicaine est exempte de la criminalité. La RD est en proie à une importante crise de sécurité ces jours-ci. Des bandits armés ont assassiné, ce lundi 1er novembre 2021, le major de l’armée dominicaine, José Ferreras Cuevas.

Conscient du problème de l’insécurité que font face Haïti et la République Dominicaine ces dernières semaines, le ministre des affaires étrangères haïtien, Claude Joseph, appelle les deux pays à conjuguer leurs efforts pour résoudre la criminalité qui prévaut sur l’ile.

Offusqué par cet appel, le Président Abinader a décidé de suspendre le programme de visa des étudiants haïtiens en République Dominicaine. Abinader a sanctionné les étudiants haïtiens sans piper mot contre le département d’État américain qui déconseille aux ressortissants américains de se rendre en République Dominicaine pour cause de criminalité.

Le président Abinader fait d’Haïti un paillasson. Les responsables haïtiens ont certes leur part de responsabilité dans le malheur haïtien. Haïti a une culture de représentants/mollusques, sans colonne vertébrale, qui n’osent pas dire la vérité pour ne pas exaspérer leur interlocuteur diplomatique.

Pour une fois, un représentant haïtien a dit tout haut ce que disent tout bas les autres. La position du chancelier Claude Joseph est juste et correcte. On n’a qu’à s’en souscrire !

Mozard Lombard,

Éditorialiste chez Radio Télé Scoop,

Tél : (509) 3147-1145,

Email : [email protected]

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *