Home Actualités Haïti débat : Haïti régresse en termes de droits humains, les gangs deviennent plus arrogants, déplore Pierre Espérance
Actualités - octobre 29, 2021

Haïti débat : Haïti régresse en termes de droits humains, les gangs deviennent plus arrogants, déplore Pierre Espérance

Depuis après la publication du rapport partiel de l’enquête de la DCPJ sur le meurtre du Président Jovenel Moise, le dossier est bloqué. Le FIB retrace deux banques haïtiennes où des transactions ont été effectuées dans le dossier d’assassinat du chef de l’État haïtien, a fait savoir Pierre Espérance qui intervient à l’émission Haïti débat, ce vendredi 29 octobre 2021.

Le défendeur des droits de l’homme confirme, par ailleurs, que le Premier ministre haïtien, Ariel Henry, a versé 20 millions de gourde aux bandits qui opèrent au bas de Delmas pour avoir accès au Pont Rouge le 17 octobre dernier. Il croit au même titre que plusieurs autres acteurs haïtiens que l’insécurité qui prévaut en Haïti est une insécurité d’État par rapport, dit-il, à l’alliance que fait l’État haïtien avec les bandits.

Monsieur espérance souligne qu’au cours de ces dernières années les bandits ont réalisé 13 massacres dans des quartiers populaires en Haïti, dont la plupart, indique-t-il, a été perpétrée par les gangs du G9.

La situation devient de plus en plus grave. Les gangs deviennent plus arrogants. Le pays a fait un grand recul. Les institutions qui sont les piliers de l’État de droit, la justice et la police, à genou, sont politisées. De 2017 à nos jours Haïti régresse en termes de droits humains, déplore le responsable du Réseau National de Défense des Droits Humains, le RNDDH.

Mozard Lombard,

Éditorialiste chez radio Télé Scoop,

Tél : (509) 3147-1145,

Email : [email protected]

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *