Home Actualités Haïti débat: Youri Latortue propose de développer une capacité nationale au lieu de l’option américaine pour résoudre l’insécurité
Actualités - octobre 28, 2021

Haïti débat: Youri Latortue propose de développer une capacité nationale au lieu de l’option américaine pour résoudre l’insécurité

L’ex sénateur de l’Artibonite, Youri Latortue, sollicite le sens de l’histoire de ses concitoyens. Il s’exprime contre une nouvelle intervention militaire américaine en Haïti après celle de 1915, 1994 et 2004. Le président du Parti AAA désapprouve cette option et propose de développer une capacité nationale pour résoudre le problème de l’insécurité qui gangrène le pays.

Participant à l’émission Haïti débat, ce jeudi 28 octobre 2021, l’ancien président du Sénat haïtien exprime sa position par rapport à la tendance de l’heure favorable à une intervention américaine en Haïti pour débrouiller la crise sécuritaire qui périclite le pays.  

Nous devons tirer les leçons des interventions américaines du passé. Pour avancer, on ne doit pas répéter les mêmes erreurs. Je pense que le gouvernement doit développer une capacité nationale avec les différentes compétences que dispose le pays dans tous les domaines : social, politique, économique, a fait savoir l’ancien parlementaire.  

Le sénateur invite les responsables à développer une capacité nationale sans toutefois exclure complètement la possibilité de recourir à une aide américaine. Il reconnait que le problème dépasse la capacité de l’État haïtien. Le gouvernement, dit-il, peut solliciter l’assistance américaine pour l’aider dans les domaines dans lesquels il n’a pas de compétence.

Youri Latortue invite les acteurs à mettre les bouchées doubles par rapport à la situation d’urgence du pays. Il exige que l’État se détache des bandits pour en finir avec ce qu’il appelle le banditisme d’État. Il propose de replanifier l’institution policière en fonction de la situation actuelle du pays.

Monsieur Latortue croit que la police à elle seule ne peut pas garantir la protection du territoire national. Il propose de renforcer l’Armée d’Haïti et de mettre en application un plan répressif à côté d’un programme social pour libérer les voies d’accès, dit-il, en trois mois avec pour étape première la formation des policiers au cours du premier mois avant de passer à l’opération.

Mozard Lombard,

Éditorialiste chez radio Télé Scoop,

Tél : (509) 3147-1145,

Email : [email protected]

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *