Home Actualités Haïti/Education : Cérémonie officielle de la rentrée scolaire 2021-2022 dans sept départements
Actualités - septembre 22, 2021

Haïti/Education : Cérémonie officielle de la rentrée scolaire 2021-2022 dans sept départements

S’accrochant à une tradition désormais bien installée, le ministère de l’Education nationale et de la Formation professionnelle(MENFP) a lancé officiellement, ce mardi 21 septembre 2021, la nouvelle année scolaire placée sous le signe de la solidarité.

Le Premier ministre Ariel, accompagné de la titulaire du MENFP, Marie Lucie Joseph et de plusieurs autres membres du cabinet ministériel, a présidé la cérémonie organisée à l’occasion à l’Ecole nationale Argentine Bellegarde, située à la Ruelle Vaillant (Port-au-Prince). 

A l’entame de son intervention, le chef du gouvernement a dit reconnaître la particularité de cette année scolaire qui subit déjà les méfaits du séisme du 14 août dernier. Car, en considérant l’ampleur de cette catastrophe naturelle, cette année la rentrée qui se fait en définitive en deux temps. La rentrée de ce mardi 21 septembre qui concerne les sept départements peu affectés par ce tremblement de terre et celle qui se fera le 4 octobre prochain dans le Grand Sud, région regroupant les trois départements rudement éprouvés par ce cataclysme.

Aussi cette nouvelle année académique démarre sous l’influence de la pandémie du COVID-19 et de ses deux variants répertoriés en Haïti, a poursuivi, le Premier ministre qui a appelé la population en générale, les élèves et les enseignants à la vigilance et au respect des gestes-barrières.

Dans le cadre de cette cérémonie, le Dr. Ariel Henry a adressé des mots justes aux différents agents éducatifs. Il a tenu à féliciter les parents pour les sacrifices consentis pour préparer le retour des enfants à l’école. Il a salué leur détermination et leur foi dans l’éducation ouvrant la voie vers la réalisation socio-professionnelle des jeunes tout en les préparant à servir leur pays avec dignité et animés sens du progrès. Il a exprimé sa reconnaissance patriotique envers les enseignants, inspecteurs et directeurs d’école qui se donnent dans la  formation de la jeunesse, tâche qui suppose amour et patience.

Accompagnement social, gouvernance, réforme curriculaire

A la suite du Premier ministre, la titulaire de l’Education nationale et de la Formation professionnelle a redit toute sa détermination à donner un accompagnement aux élèves à l’occasion de la rentrée scolaire. Elle a annoncé l’activation du programme de dotation de manuels scolaires, de distribution de kits scolaires aux fins de diminuer les débours auxquels sont contraintes les familles les plus vulnérables, surtout en cette période où les difficultés socio-économiques sont accentuées à cause de la crise politique et de la persistance  enflammée des actes d’insécurité.

En matière de gouvernance, en dépit des entraves du quotidien, la ministre Marie Lucie Joseph a appelé les agents éducatifs, ceux du bureau central du MENFP et des structures déconcentrées, à continuer à s’adonner à leur travail devant concourir au bon fonctionnement de l’école haïtienne. Cela requiert plus d’engagement, une forte motivation de la part des chefs d’établissements, des enseignants et des inspecteurs.

La ministre a fait part de la nécessité d’accorder plus de considération aux programmes d’études, aux savoirs enseignés, aux modes d’évaluation des apprentissages et aux valeurs qui les structurent. Mme Joseph a affiché le même intérêt pour les chantiers curriculaires. En cette matière, les annonces indiquent le virage qui est envisagé :

  « Dans les semaines qui viennent, le Cadre d’orientation curriculaire sera publié et largement distribué, le ministère assurera le suivi des expérimentations en cours dans les départements du Centre et de l’Ouest du nouveau curriculum pour le troisième cycle de l’enseignement fondamental et du curriculum consolidé du secondaire rénové. Une attention particulière sera également portée durant cette nouvelle année académique aussi bien aux problèmes récurrents en matière de littéraire et de numérative au fondamental qu’aux problèmes de mesure de l’efficacité des apprentissages dans les écoles publiques par la mise en œuvre de la quatrième évaluation nationale visant à mesurer les acquis des élèves des écoles publiques en 4eme A.F. et en 7eme A. F. »

Les annonces concernent également le renforcement des dispositifs d’enseignement à distance qui ont prouvé leur utilité pédagogique durant les périodes troublées par la violence des mouvements politiques ou par les catastrophes naturelles.

En ce qui a trait aux écoles du Grand Sud, la ministre de l’Education nationale et de la Formation professionnelle rappelle que le gouvernement tient nettement et vigoureusement à ses engagements. La commission interministérielle créée à cet effet fait de son mieux afin que le lancement des activités scolaires puisse se dérouler à la date du 4 octobre 2021.

Nonobstant les problèmes de toutes sortes, le processus enseignement-apprentissage ne doit pas manquer le virage vers la qualité. Est-ce pourquoi, le numéro Un du MENFP dit miser sur l’action conjuguée des partenaires éducatifs que sont les syndicats d’enseignants, les associations de directeurs d’écoles, les associations de parents d’élèves, les partenaires techniques et financiers, les institutions confessionnelles pour approfondir les échanges devant aller en ce sens.

A la fin de la cérémonie le Premier ministre a visité une salle de classe pour une distribution de kits scolaires sous le regard satisfait de la directrice de l’école nationale Argentine Bellegarde, Mme Marie Urla Holland, très contente que son établissement ait été choisi pour lancer l’année scolaire 2021-2022.

Il faut signaler la présence marquée à cette cérémonie du Directeur général du MENFP, le Dr. Meniol Jeune, du Directeur de cabinet de la ministre, M. Ecclésiaste Télémaque, du Directeur à l’Enseignement secondaire, M. Maxime Mésilas, du Directeur à l’Enseignement fondamental, M. Thevil Pierrin, du nouveau Directeur départemental de l’Education de l’Ouest, M. Jean Ernest Clergé et de ses adjoints, et de plusieurs autres cadres du MENFP.

Comme le veut aussi la tradition, mise à part cette cérémonie officielle déroulée à Port-au-Prince, à l’initiative des directeurs départementaux d’éducation concernés d’autres célébrations ont eu lieu dans des métropoles départementales et villes communales.   

Idson Saint-Fleur

[email protected]                

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *