Home Actualités Massacre de Delmas 32 : Le gouvernement haïtien donne garantie que cette tuerie, qualifiée d’attentat terroriste, ne restera pas impunie
Actualités - juillet 1, 2021

Massacre de Delmas 32 : Le gouvernement haïtien donne garantie que cette tuerie, qualifiée d’attentat terroriste, ne restera pas impunie

Le gouvernement haïtien a convoqué la presse ce jeudi sur le massacre perpétré mardi à Delmas 32. Les autorités haïtiennes ont qualifié ce massacre d’attentat terroriste. Le premier Ministre, Claude Joseph, donne garantie que cette tuerie ne restera pas impunie. L’état d’urgence sanitaire est de nouveau reconduit pour 15 jours.

En conférence de presse, ce jeudi 1e juillet 2021, en la résidence officiel du premier Ministre, Claude Joseph, le gouvernement a souligné la nature du carnage survenu à Delmas 32 le mardi 29 juin écoulé. Ce carnage, expliquent les responsables haïtiens, est un attentat terroriste perpétré par les membres de la faction « Fantôme 509 » en représailles à l’assassinat du délégué du Syndicat de la Police Nationale d’Haïti (SPNH), Guerby Geffrard, commis quelques heures avant.  

« Ces crimes sont inacceptables », déplore le Ministre de la culture et de la communication, Pradel Henriquez, soulignant le fait que les valeurs haïtiennes s’effritent.

« Le gouvernement et le président de la République sont consternés par ce qui arrive à Delmas 32. Le Groupe terroriste qui s’appelle Fantôme 509 a tué plus que dix (10) citoyens paisibles, pour être plus clair, 15 citoyens, dont le journaliste Diégo Charles et la militante Antoinette Duclair qui était mon amie », a fait savoir, en ce qui le concerne, le numéro 1 de la primature, Claude Joseph.

« À tous ces citoyens qui ont été tués, je donne garantie que ces crimes ne resteront pas impunis. Depuis le 19e siècle, nous pratiquons une violence politique systémique dans le pays qui ne nous amène nulle part. Nous tuons, nous brulons, nous ne respectons pas la vie », a renchéri le chef du gouvernement provisoire haïtien.

Au jour d’aujourd’hui, ajoute-t-il, au moment où l’OEA sort son rapport, l’on cherche un accord, les forces ténébreuses sèment le deuil.

Nous déplorons ces actes criminels, indique, de son côté, le directeur général de la PNH, Léon Charles. Nous sommes déterminés à enquêter sur ces actes, chercher les coupables pour les remettre à la justice. Les premiers éléments de l’enquête montrent que ce sont les alliés de Guerby Geffrard qui ont concocté cette tuerie, cette fusillade. Ce massacre a été produit par les membres du Fantôme 509. Ces éléments ne sont pas à leur coup d’essai. La police les suit de près. Il y en a qui sont déjà à sa disposition.

« Au lieu de laisser à la justice de faire son travail, vous vous donner justice. La police, la communauté internationale, le pays ne vous tolèreront jamais. Nous arriverons vers vous », leur a-t-il dit.

Mozard Lombard,

Éditorialiste chez Radio Télé Scoop,

Tél : (509) 3147-1145,

Email : [email protected]

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *