Home Actualités Scoop édito : Le pouvoir se démène fougueusement, envers et contre tout, pour réaliser les élections
Actualités - juillet 5, 2021

Scoop édito : Le pouvoir se démène fougueusement, envers et contre tout, pour réaliser les élections

Tout se fait dans la perspective des prochaines élections. Le pouvoir sort le grand jeu pour la tenue des joutes électorales à la fin de l’année 2021 en cours. De la stratégie, il n’en manque pas.

Ce weekend a été un weekend stratégique pour l’exécutif. En conseil des ministres, les autorités haïtiennes ont adopté des mesures pour donner décharge à tous les premiers Ministres, et tous les Ministres qui ont été défilé dans les différents Ministères haïtiens de 1991 à 2017, avec l’aval de la CSCCA, annoncent-elles.

Ces mesures pour donner les décharges ont été adoptées à un moment où l’Organisation des État Américain exige l’organisation des élections en Haïti, après l’envoi d’une mission spéciale dans le pays sur la situation sociopolitique désastreuse haïtienne.

Les mesures de donner les décharges ont été prises à quelque six (6) mois de la fin du mandat du président de la République déterminé à réaliser les élections générales, y inclus, le référendum. Le chef de l’État fait des pieds et des mains pour réaliser le référendum bousculé déjà à deux reprises en avril et juin derniers.

Les dispositions d’accorder les décharges ont été adoptées à un moment où le pays fait face à une grave crise sécuritaire qui laisse croire impossible, l’organisation d’un quelconque scrutin en Haïti cette année. Le pouvoir avance ignorant la situation de la Capitale qui représente le plus grand électorat national. Le pouvoir avance faisant fi de Martissant, Bel Air, La Saline, Cité Soleil et plusieurs autres endroits de la République. Le pouvoir avance envers et contre tout.

Ce weekend a été vraiment un weekend stratégique. Après deux rallonges donnée au PM ai, Claude Joseph, la présidence a-t-elle trouvé l’accord recherché pour nommer un nouveau premier Ministre ? La nomination d’un nouveau chef de gouvernement pour former un nouveau gouvernement a été annoncée en vue des prochaines élections.

Dans la foulée, ce lundi, a été publié dans le journal officiel Le Moniteur le décret électoral. Le pouvoir cherche par tous les moyens à mettre le pays dans une ambiance électorale. Les dirigeants haïtiens sont en lutte avec la réalité du pays. La réalité, ça s’impose. Les autorités haïtiennes peuvent-elles réaliser les élections générales honnêtes, crédibles, inclusives et démocratiques dans ce climat d’insécurité généralisée ? Veulent-elles organiser les joutes en boudant le phénomène de gangstérisassions qui gangrène le pays ?

Le pays est défiguré. Martissant est métamorphosé. C’est la consternation. Le Bel Air n’est plus un bel air. L’air y est pollué. C’est devenu un lieu de guerre entre gangs armés. Trop d’armes sont en circulation en Haïti. Nous avons trop de gens armés illégalement sur notre territoire. L’empire des bandits progresse. L’État haïtien s’affaisse. La PNH régresse. Ne devrait-on pas redresser la situation avant de se lancer dans une dynamique électorale désespérée ?

Mozard Lombard,

Éditorialiste chez Radio Télé Scoop,

Tél : (509) 3147-1145,

Email : [email protected]

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *