Home Actualités Scoop édito : Marion, un actif propagandiste désactivé par l’état critique du pays
Actualités - mai 3, 2021

Scoop édito : Marion, un actif propagandiste désactivé par l’état critique du pays

À moins d’un an du terme de son mandat, le président Jovenel Moise appui sur le champignon, sur la pédale. Il vient d’inaugurer inachevé, le samedi 1e mai écoulé, le barrage de Marion considéré comme l’un ses projets phares. Le chef de l’État avait dans son agenda de travail de construire dix réservoirs à travers le pays. Au final, il en a construit trois, selon ses dires. Celui de Marion et deux autres qui sont en cours de construction.

Ce barrage nouvellement inauguré à Marion a été construit sur 200 hectares de terre en trois ans, de 2018 à 2021, nous rapporte notre directeur de l’information à la Radio Scoop FM, Manuel Yves, présent à l’inauguration. Son coût total s’élève à 10 millions de dollars américain.

À travers ce projet, les responsables entendent fournir de l’électricité à plusieurs communes du département du Nord Est, assurer l’irrigation des plantations de la zone et produire de l’eau potable à l’intention de la population. Ce barrage vise à protéger les habitants de la localité de Malféti contre l’inondation. Quand la rivière est en crue, les riverains inondent.

Pour faciliter la construction du barrage, les habitants ont dû concéder à l’État haïtien certaines propriétés. Pour confisquer les terres, les autorités haïtiennes ont versé aux propriétaires une somme de 200 mille gourdes par hectare.   

La construction du barrage de Marion peut-elle sauver le mandat de Jovenel Moise ? Avec un maigre bilan en fin de son quinquennat, dans un pays, avec une capitale insalubre et infecte, réduit à néant, la présidence propagandiste capitalise sur Marion.

Le barrage de Marion est un actif pour le pouvoir parce qu’il a matérialisé quand bien même le projet après l’échec de bien d’autres, comme le projet de la Grange, le projet de la Caravane. Mais, c’est un actif fondé sur la propagande au regard de la situation globale du pays.

Tous les indicateurs sont au rouge en Haïti.  Haïti est le troisième pays le plus peuplé des Caraïbes, avec une population de 11,1 millions d’habitants, et est l’un des plus pauvres du monde. Elle est considérée comme le pays le plus fragile de la région d’Amérique latine et des Caraïbes, ayant enduré une pauvreté extrême. On estime que 4,6 millions de personnes ont besoin d’une aide humanitaire.

Marion pouvait être un actif actif s’il était indexé sur la transformation sociale du pays. Marion, pris de façon isolée, n’est même pas une goutte d’eau dans l’océan.

Depuis 2017, le taux d’inflation ne cesse de grimper en Haïti. Le dollar monte à vitesse V. Ces dernières semaines, il a atteint le niveau record de 85 % au détriment de la gourde.  Le pouvoir est impuissant face au phénomène de gangstérisassions du pays. Les caïds règnent en maitre et seigneur. Les gangs supplantent l’État. Presque tous les quartiers du pays sont devenus des quartiers de non droit. Les autorités sont incapables de résoudre le problème de kidnapping qui terrorise le peuple. L’insécurité s’accroche comme une arête de poison dans la gorge de l’exécutif. Marion est un actif. C’est un actif propagandiste.

Mozard Lombard,

Éditorialiste chez la Radio Télé Scoop,

Tél : (509) 3147-1145,

Email : [email protected]  

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *