Home Actualités Haïti débat : Me Jean Wilner Morin plaide pour une justice indépendante en Haïti
Actualités - janvier 5, 2021

Haïti débat : Me Jean Wilner Morin plaide pour une justice indépendante en Haïti

La justice haïtienne va mal. Le pays fonctionne en désordre. La plupart des parquetiers n’ont pas le niveau requis. Les politiques empiètent sur le pouvoir judiciaire. Le système judiciaire marche sous l’emprise des politiciens. Interviewé par Garry Pierre Paul Charles, Val Ené et Campane Joseph, à l’émission Haïti débat de ce mardi 5 janvier 2021, Me Jean Wilner Morin a fait un plaidoyer pour l’indépendance de la justice en Haïti.

Les citoyens ne respectent pas la loi en Haïti, déplore Juge Wilner Morin. Aujourd’hui, dit-il, la meilleure façon pour que le pays sorte de la situation dans laquelle il se trouve, c’est de faire appliquer la loi. C’est la violation de la loi qui nous conduit là où nous sommes.  Le système judiciaire haïtien est le principal problème du pays. Le jour où la justice haïtienne retrouve sa marque, nous aurons une autre société. Nous avons accepté, transformé le pays en un pays de désordre.

Monsieur Wilner Morin témoigne de la faiblesse et de l’immoralité de la justice en Haïti. « Ici en Haïti, la justice n’est pas forte. Elle n’est pas morale. 60 % des parquetiers ne peuvent pas défendre un cas. Certains parquets haïtiens sont des boutiques. Les inspections judiciaires ne font pas leur travail. Il nous manque de professionnels. Il nous faut des institutions fortes capables de faire appliquer la loi », a signifié le juriste.

L’homme de loi dénonce l’accaparement du système judiciaire haïtien par les politiques. « Nous avons trop de politiciens à l’intérieur du système », condamne-t-il, soulignant que la constitution consacre l’indépendance de la justice.

Le pouvoir judiciaire, indique l’avocat Jean Wilner Morin, est indépendant, selon la constitution. Nous avons un problème d’hommes. Pour rendre effective l’indépendance de la justice, il faut que les magistrats soient d’abord indépendants.

« C’est nous, les magistrats, qui rendons la justice indépendante. Nous sommes à la traine des PM, des présidents. Il faut que la justice haïtienne cesse d’être esclave de la politique », exige-t-il.  

Mozard Lombard,

Éditorialiste chez Radio Télé Scoop,

Tél : (509) 3147-1145,

Email : [email protected]

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *