Home Actualités Haïti débat : Nous devons nous sortir de ce type d’opposition de destruction et de pouvoir arbitraire, suggère Clarens Renois
Actualités - octobre 19, 2020

Haïti débat : Nous devons nous sortir de ce type d’opposition de destruction et de pouvoir arbitraire, suggère Clarens Renois

Clarens Renois continue de prôner de l’unité au sein de la classe politique haïtienne. Participant à l’émission Haïti débat du lundi 19 octobre en cours, le coordonnateur du parti UNIR invite les acteurs à travailler ensemble. Il appelle les protagonistes à la collaboration pour débrouiller la crise politique vieille de plus de trente ans en Haïti.

Ce que nous sommes en train de vivre, explique Clarens Renois, est une répétition des événements qui arrivent depuis tantôt trente ans en Haïti avec presque les mêmes acteurs. Je réitère. Je ne veux pas me laisser tomber dans la logique extrémiste. Personne ne peut justifier aujourd’hui le discours « Koupe Tèt Boule Kay » de Dessalines. Nous devons évoluer.

Répondant aux questions des présentateurs de l’émission, Campane Joseph et Présimon Jean, l’ancien candidat à la présidence indexe les élites haïtiennes dans la débâcle du pays.

« Je pense que nos élites doivent faire leur mea-culpa », exhorte-t-il, avant d’enchainer que la question de la réforme constitutionnelle qui fait la une des journaux nous offre une belle opportunité de collaboration.

Le journaliste chevronné dit croire que le pays a besoin d’une école de démocratie. Cette école, précise-t-il, doit être réalisée à travers les partis politiques.

« Si nous voulons faire de la démocratie nous devons démocratiser nos leaders. Le pouvoir personnel, c’est ce qui nous tente en Haïti », a signifié le chef du parti UNIR.

Clarens Renois pense que nous devonsinstitutionnaliser le plus que possible la politique. Au lieu de la conduire dans la rue, il suggère de la réorienter vers les institutions.

« Nous devons repenser le parlement haïtien, sortir de ce type d’opposition de destruction et de pouvoir arbitraire. Nous devons créer une situation acceptable pour préparer les élections », ajoute-t-il.

Mozard Lombard,

Éditorialiste chez Radio Télé Scoop,

Tél : (509) 3147-1145,

Email : [email protected]

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *