Home Actualités La rareté du diesel persiste …
Actualités - juillet 21, 2020

La rareté du diesel persiste …

Le décor est planté dans les stations de services où la rareté du diesel persiste ce mardi dans la capitale. La grogne des consommateurs continue alors que le directeur général du Bureau de monétisation des Programmes d’aide au développement (BMPAD), Fils-Aimé Ignace Saint-Fleur avait annoncé, lundi. qu’une cargaison de 200 mille barils de diesel devrait arriver dans le pays ce mardi. Selon lui, cette quantité devrait être amplement suffisante  pour pallier la rareté de ce produit sur le marché.

« La commande du diesel avait été lancée à temps. Elle devrait arriver le 15 juillet.  Quand le fournisseur avait décidé de venir un problème technique lié au draft surgissait. Il fallait trouver un bateau de moins 10 mètres 40 qui ne causera pas de problème au niveau du Terminal. Le temps de trouver un autre navire cela prend entre 24 et 48 h », avait relaté Fils-Aimé Ignace Saint-Fleur pour expliquer ce retard.

Pourtant, le spectre de la rareté du carburant (diesel) continue de hanter le pouvoir en place au point que seulement 10 à 15 mille gallons de diesel tirés de la réserve de cuve d’un partenaire permettent à l’administration publique de fonctionner. « Pas de panique pour les hôpitaux », a rassuré le patron du BMPAD, profitant pour féliciter les partenaires de l’ATPE d’avoir libéré leur fond de cuve.

Dans la foulée, M. Saint-Fleur avait annoncé l’arrivée prochaine d’une commande de gazoline afin d’anticiper toute éventuelle rareté.  Il a expliqué par ailleurs que le fournisseur a un contrat de 6 mois et ce dernier doit lancer une commande de gazoline et une autre commande de diesel.

Michelson Césaire

Rédacteur de Radio Télé Scoop

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *