Home Actualités Scoop édito : Une dernière transition ?
Actualités - juillet 10, 2020

Scoop édito : Une dernière transition ?

L’histoire de la transition dans la vie de l’humanité remonte à des années-lumière. L’humanité transite depuis la nuit des temps. De la préhistoire à l’histoire, marquée par l’écriture, qui a été un grand tournant dans notre passé, nous avons fait une transition.

Au cours de notre histoire, nous avons connu plusieurs grands moments. De l’Antiquité, en passant par le Moyen Age et les Temps Modernes, nous avons fait des transitions.

Arrivée aux temps modernes, l’humanité n’a eu de cesse de faire de transition. Nous avons connu plusieurs grandes révolutions. De la révolution industrielle, mécanique, électronique, nous sommes en train d’expérimenter maintenant une transition numérique.

Notre vie est faite de transition et sera toujours transitive. Tant que nous vivons, nous l’expérimentons. Définie comme le passage d’un état à un autre, la transition n’était pas ni ne sera jamais définitive. Le changement est et sera toujours une nécessité.

Depuis le phénomène de Pays Lock où les acteurs de l’opposition politique haïtienne exigent la démission de Jovenel Moise, les coauteurs de Toutouni, Pascal Adrien et Jorchemy Jean Baptiste, prônent une dernière transition en Haïti. Ils prêchent une dernière transition pour nous persuader qu’après laquelle il n’y en aura pas d’autres.

Peut-on parler de dernière, sachant que la transition fait partie intégrante du processus de notre évolution ? Que cherchent dans le fond les Jorchemy et Pascal ? Cherchent-ils à arrêter la vie dans son évolution, à bloquer notre processus de changement, de transformation ? Ne cherchent-ils pas midi à quatre heures ? Prônent-ils de l’ignorance ou du pétard ?

Connaissant les acteurs, même si nous faisons maintenant une transition politique dans le pays, cela ne voudra pas dire que nous n’en connaitrons pas d’autres dans 2, 3, 4, 5, 10 ans. D’autant plus que nous ne pouvons pas nous assurer de la maitrise totalement de l’avenir. On ne maitrisait pas, ne maitrise pas  ni ne maitrisera jamais tous les aléas de la vie.

L’axe de communication politique des anciens membres du cabinet du notaire Jean Henry Céant à la primature, une dernière transition, nous parait plus une stratégie pour forcer le départ de Jovenel Moise qu’une véritable arme de guerre pour le changement d’Haïti.

Mozard Lombard,

Éditorialiste de la Radio Télé Scoop,

Tél : (509) 3147-1145,

Email : [email protected]

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *