Home 5 Actualités 5 Haïti débat : Les policiers insurgés maintiennent la mobilisation, le coronavirus nous avance à toute allure

Haïti débat : Les policiers insurgés maintiennent la mobilisation, le coronavirus nous avance à toute allure

Malgré les mesures annoncées par les autorités haïtiennes par rapport aux revendications des policiers syndicalistes, les agents factieux maintiennent leur mobilisation. Ils ont manifesté avec violence ce lundi. Ce mardi aussi. Ils n’étaient pas moins violents sur le macadam.

Les policiers séditieux ne veulent pas lâcher prise. Ils poursuivent avec leur mouvement juste de mobilisation pour l’obtention de meilleures conditions de travail, la mise en place d’un syndicat et la réintégration dans la PNH des agents révoqués.  

Les policiers ne se décolèrent pas. Ils ont laminé la voiture d’un juge ce lundi sur la route de Delmas. Après les attaques faites contre la Radio Caraïbes et le cabinet de Me Samuel Madistin au cours de la période de carnaval, ils étaient très remontés ce mardi devant le ministère de la justice exigeant la tête de l’actuel premier ministre, Joseph Jouthe, s’autoproclamant le premier des policiers, lors de son investiture au palais national mercredi dernier.

Le règne de la pensée unique est sur le point d’être réinstauré en Haïti. La moindre nuance exprimée par rapport aux revendications des policiers peut déclencher la colère des agents en rébellion.

Le pouvoir change de mains. Les flics et les bandits font la loi dans le pays. Les gens armés supplantent l’autorité de l’État. Vu la faiblesse de l’État haïtien et la dégénérescence de la situation de jour en jour, le sénior journaliste Garry Pierre Paul Charles recommande aux dirigeants de revenir sur la décision de limogeage des cinq (5) policiers syndicalistes.

« Les agents révoqués doivent être réintégrés. Il y a un problème d’autorité et de leadership dans le pays. L’autorité du pays est dans la rue. Elle se trouve concentrée entre les mains d’un petit groupe de policiers », a fait remarquer le directeur de la Radio Télé Scoop, avant d’enchainer que le pays est dirigé par des gens munis de pistolet.

Présimon Jean croit que quand on ne construit une société qu’avec le pouvoir des armes on peut tout avoir sauf un pays. « Si nous voulons restaurer le règne du pouvoir des armes nous seront uniques. Nous reculerons de plusieurs siècles dans l’histoire de l’humanité. Nous serons isolés au même titre que les personnes infectées du coronavirus », a-t-il renchéri.

Pendant que les policiers démobilisés continuent de semer la pagaille dans l’aire métropolitaine de Port-au-Prince, la pandémie de coronavirus poursuit sa progression dans le monde. Six députés français sont contaminés par le germe. Le président du Portugal, cette semaine, est mis en quarantaine. « Le corona virus n’est pas une plaisanterie. Ce n’est pas une maladie propre aux clochards », souligne le linguiste/ingénieur Présimon Jean, lors de la retransmission de l’émission Haïti débat du mardi 10 mars 2020.  

Mozard Lombard,

Éditorialiste de la Radio Télé Scoop,

Tél : (509) 3147-1145,

Email : [email protected]

Réagir à cet article

About Mozard Lombard

Mozard Lombard

Check Also

L’ancien Ministre de la justice, Me Jean Roudy Aly, installé à la tête de l’OMRH

L’ex Ministre de la Justice et de la Sécurité Publique,  Jean Roudy ALY, a été …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *