Home Actualités Haïti débat / Conférence politique à la Nonciature : Le secteur démocratique ne répond pas à l’appel pour ne pas tomber dans l’incohérence, explique André Michel
Actualités - janvier 29, 2020

Haïti débat / Conférence politique à la Nonciature : Le secteur démocratique ne répond pas à l’appel pour ne pas tomber dans l’incohérence, explique André Michel

Dans une note de presse rendue publique ce mercredi 29 janvier 2020, la nonciature apostolique en Haïti annonce l’ouverture de la conférence politique pour le dénouement de la crise. Organisée à l’initiative du président de la République, Jovenel Moise, certains partis politiques et quelques acteurs de la société civile, cette conférence ne réunit pas toutes les entités. Plusieurs structures n’ont pas été invitées. Ayant été convié, le secteur démocratique ne répond pas à l’appel.

La conférence politique est ouverte ce mercredi à la nonciature. Plusieurs organisations ont répondu à l’invitation. Certains ont fait remarquer qu’elles n’ont pas été conviées, tandis que d’autres l’ont catégoriquement rejetée.

Le secteur démocratique et populaire annonce avoir décliné l’invitation. Selon Me André Michel, ce regroupement politique a boudé l’appel pour ne pas tomber dans l’incohérence. Le juriste dit vouloir rester cohérent aux fondamentaux du secteur. « Nous ne participerons pas à quoi que ce soit qui ne prendra pas en compte nos fondamentaux », a fait savoir l’opposant farouche du pouvoir en place.

« On ne change pas de ligne politique comme on change de chemise. On doit être cohérent. Quand on n’est pas cohérent, on risque de troubler ses disciples », a renchéri l’avocat, qui dit ne pas vouloir s’inscrire dans la logique de la formation d’un gouvernement d’union nationale pour préserver le quinquennat de Jovenel Moise.

Si le secteur démocratique a dédaigné l’invitation et refusé de marcher dans la logique du dialogue, le tout nouveau parti « Nou La », de Louis Gérald Gilles, et la famille politique de René Préval, coordonnée par René Monplaisir, n’ont pas été convoqués.  Contrairement à Me André Michel de l’Alternative Consensuelle pour la Refondation d’Haïti, le docteur Gilles dit encourager toute négociation pour sortir le pays du bourbier dans lequel il est plongé.

« Sans être en désaccord avec l’Alternative, je crois que nous avons une grande nécessité pour nous réunir. Je pense qu’aujourd’hui, c’est le moment idéal pour engager le dialogue, définir une feuille de route pour que dans 25 ans nous affichions une autre image du pays », a enchainé l’ancien candidat au Sénat pour le département de l’Ouest, lors de la retransmission de l’émission Haïti débat du mercredi 29 janvier 2020.

Mozard Lombard,

Éditorialiste de la Radio Télé Scoop,

Tél : (509) 3147-1145,

Email : [email protected]

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *