Home Actualités Haïti débat / Révocation de Claudy Gassant : Une révocation qui risque de compromettre la réputation de l’ancien directeur
Actualités - janvier 24, 2020

Haïti débat / Révocation de Claudy Gassant : Une révocation qui risque de compromettre la réputation de l’ancien directeur

Installé à la tête de l’ULCC en décembre dernier pour combattre la corruption qui gangrène l’administration publique haïtienne, Me Claudy Gassant annoncé en grande pompe a été affreusement limogé, mercredi, par le chef de l’État qu’il s’accoutumait à qualifier d’inculpé avant son installation. Empêtré dans des conflits avec le parquet de Port-au-Prince, le Ministère des Affaires Étrangères (MAE), entre autres, l’ancien commissaire du gouvernement est licencié avec un soupçon de corruption qui expose sa réputation et sa carrière politique.

Arrivée de manière impromptue, en moins de deux (2) mois, la révocation de Claudy Gassant au sommet de l’Unité de Lutte Contre la Corruption a brouillé le paysage politique, tandis que, lors de sa désignation au pinacle de l’institution, un signal fort avait été envoyé à l’International exprimant la volonté du président Jovenel Moise de composer avec les acteurs de l’opposition et d’assainir la fonction publique.

Après ce licenciement, le PDG de la Radio Télé Scoop, Garry Pierre Paul Charles, croit que les responsables haïtiens doivent des explications non seulement à la population, mais aussi à la communauté internationale. Selon le premier Ministre, Jean Michel Lapin, Claudy Gassant a été congédié pour mettre un terme au conflit persistant qui existe entre l’ULCC et le Parquet de Port-au-Prince. Cette explication, pour pas mal de gens, n’est pas la seule et unique cause qui occasionne son départ.

Le directeur révoqué de l’ULCC, dès sa prise de fonction, avait relancé la question de la déclaration de patrimoine qui l’a mis, autant que d’autres citoyens, à l’index. Depuis lors, beaucoup de gens s’interrogent sur ses propriétés.

Claudy Gassant a exigé à tous les fonctionnaires de signifier à l’État haïtien l’ensemble de leurs biens. Cette résolution l’a mis en conflit avec le secrétaire général du conseil des ministres, Rénald Lubérice, pour n’avoir pas rempli complètement son formulaire, lors de la présentation de la déclaration de ses possessions.

Dans ce conflit, selon des sources du palais national, Me Gassant aurait harcelé et sommé Lubérice. Son comportement a exaspéré l’entourage du président de la République. En conséquence, le chef de l’État a été informé d’une rencontre en République Dominicaine entre le directeur Gassant et des personnalités liées à la Sogener. De surcroit, des bruits couraient au palais national que Claudy Gassant envisage de poursuivre le Fils ainé du président Michel Joseph Martelly, Olivier Martelly.

Interpellé à deux reprises par l’ex directeur de l’Unité de Lutte Contre la Corruption, le  deuxième secrétaire du Ministère des Affaires Étrangères, Kerby Alcante Alcantara Désormeaux, affirme que Gassant lui avait exigé de l’argent pour sa libération, lors de sa première sommation. Autour de cette question, un intermédiaire dénommé, Jimmy Joseph, lui avait fixé un rendez-vous dans un restaurant à Delmas 31.

Après la révocation de Claudy Gassant à la crête de l’ULCC, les autorités haïtiennes ont remercié aussi Monsieur Désormeaux et Madame Judith Exavier du MAE.

Mozard Lombard,

Éditorialiste de la Radio Télé Scoop,

Tél : (509) 3147-1145,

Email : [email protected]

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *