Home Actualités Haïti débat / Renvoi du 2e tiers du Sénat haïtien : Jean Renel Sénatus dénonce une violation de la loi
Actualités - janvier 22, 2020

Haïti débat / Renvoi du 2e tiers du Sénat haïtien : Jean Renel Sénatus dénonce une violation de la loi

Jugés illégal le constat de la caducité du parlement haïtien par le chef de l’État, les sénateurs formant le deuxième tiers de la haute chambre appellent le président de la République au tribunal correctionnel. Jovenel Moise est appelé au correctionnel pour abus de fonction et d’autorité.

Joint au téléphone ce mardi 21 janvier 2020, lors de la retransmission de l’émission Haïti débat, le sénateur déchu du département de l’Ouest, Jean Renel Sénatus, dénonce le comportement anti-démocratique du locataire du palais national. Selon lui, avec le renvoi du 2e tiers du Sénat de la République, le président de la République a transgressé la loi.

Pour répondre à la violation de la loi du chef de l’État que soutient Monsieur Sénatus, l’avocat dit faire un choix juridico-politique en déférant le cas par devant le tribunal correctionnel.

« Le président est reproché pour abus de fonction et d’autorité. Jovenel Moise pense qu’il peut faire ce que bon lui semble. Personne n’est au-dessus de la loi », a exprimé l’ancien commissaire du gouvernement.

« Nous allons faire le procès pour une question de principe. Le président n’a pas de pouvoir de révocation envers les parlementaires. Cela ne s’inscrit pas dans ses attributions », a renchéri le juriste.

Dans le cadre de ce procès, prévu pour le lundi 27 janvier prochain jusqu’à son épuisement, dit le parlementaire, le PDG de la Radio Télé Scoop, Garry Pierre Paul Charles, le journaliste Guerrier Dieuseul, le coordonnateur du parti PHTK, Lyné Balthazar, et le conseiller politique du président, Jude Charles Faustin, sont invités comme témoins. Ces témoins ont été convoqués pour élucider la question, a fait savoir Jean Renel Sénatus.

La durée du mandat des sénateurs est préétablie entre 2, 4 et 6 ans, rappelle  l’avocat du président, Me Reynold Georges, en parfaite contradiction à Monsieur Sénatus. En 2018, indique-t-il, 1/3 des sénateurs devaient partir. Le 13 janvier 2020, le sénat avait à se libérer de 2/3. Le mandat du 3e tiers s’achèvera le 2e lundi du mois de janvier 2022.

« Jean Renel Sénatus sait très bien qu’il se ment. Les sénateurs ne peuvent mettre le président en État. Leur mandat est bel et bien achevé. S’ils attachent vraiment au parlement, qu’ils aillent en campagne pour effectuer leur retour », a signifié Reynold Georges.

Mozard Lombard,

Éditorialiste de la Radio Télé Scoop,

Tél : (509) 3147-1145,

Email : [email protected]

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *