Home Actualités Haïti débat / Mobilisation de l’opposition : Plusieurs milliers de personnes ont manifesté à Saint Marc pour continuer d’exiger le départ de Jovenel Moise
Actualités - décembre 13, 2019

Haïti débat / Mobilisation de l’opposition : Plusieurs milliers de personnes ont manifesté à Saint Marc pour continuer d’exiger le départ de Jovenel Moise

Plusieurs milliers de personnes ont manifesté ce vendredi 13 décembre 2019 dans la ville de Nissage Saget. Ils continuent de réclamer la démission du chef de l’État, Jovenel Moise.

Cette manif s’était déroulée non sans incident. En cours de route, les manifestants ont été attaqués par un groupe de bandits, identifié comme étant des proches du parti PHTK, sous les yeux des agents de la PNH, ont informés des leaders de l’opposition dans le micro de notre correspondant Séide Dorcé, lors de la retransmission de l’émission Haïti débat de ce vendredi.

Armés de machettes, couteaux, pierres et armes à feu, les bandits ont attaqué les protestataires pour disperser la foule, témoignent les manifestants. Toutefois, aucun cas de blessés et de perte en vie humaines n’a été enregistré. Après la dispersion de la foule, les manifestants s’étaient regroupés pour reprendre la marche.

Les chefs de file de la mobilisation, dans une conférence de presse donnée à la fin de journée, ont dénoncé un complot tramé entre la police et le vice délégué de la ville. Le sénateur des Nippes, Nènèl Cassy dit condamner le comportement des bandits qui ont agressé les manifestants.

Le parlementaire en a profité pour  dénoncer les autorités américaines de supporter Jovenel moise au pouvoir. Il défend à ses partisans de se cohabiter avec le président de la République. Nènèl Cassy qualifie de traitre tout militant qui accepte de collaborer avec Jovenel Moise.

De son côté, le président de la Commission Ethique et anti-Corruption du Sénat de la République, Youri Latortue, moucharde les différents massacres qui sont perpétrés, d’après lui, par le régime en place, dans plusieurs régions du pays. Les carnages et les mandats émis contre les combattants, dit-il, ne les effraient pas à faire machine arrière. Le sénateur de l’Artibonite annonce d’autres manifestations dans les jours à venir à travers les différentes villes du pays. La plus grande mobilisation est réservée pour le 1e janvier 2020 à Gonaïves, à l’occasion du 216e anniversaire de l’Indépendance du pays, a fait savoir l’opposition.

Mozard lombard,

Journaliste/Rédacteur/Éditorialiste de la radio Télé Scoop,

Tél : (509) 3147-1145,

Email : [email protected]

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *