Home Actualités Haïti débat / Voyage de fin d’année de nos parlementaires en Europe : Patrick Norzéus dénonce une activité de vagabondage et de blanchiment d’argents
Actualités - décembre 12, 2019

Haïti débat / Voyage de fin d’année de nos parlementaires en Europe : Patrick Norzéus dénonce une activité de vagabondage et de blanchiment d’argents

Plusieurs sénateurs seront en voyage en Europe semaine prochaine. Le président du Grand Corps, Carl Murat Cantave, effectuera, du 16 au 23 décembre de cette fin d’année 2019, un déplacement en Angleterre pour, dit-il, évaluer l’Ambassade d’Haïti à Londres. Une délégation de 7 députés et deux cadres de la Chambre Basse séjournera en France, du 18 au 26 décembre, pour réaliser une supervision sur le fonctionnement de l’Ambassade haïtienne à Paris et sur la situation des émigrés haïtiens dans la 5e République.

Le président du Sénat de la République ne s’est pas encore déplacé. Pourtant, il est vertement blâmé après l’annonce de son voyage très budgétivore, dont le coût s’élève à 1 636 540 gourdes, alors que l’économie du pays est complètement détruite après ces derniers trois mois de récession. La divulgation de l’info dans les médias électroniques et numériques a soulevé une levée de bouclier dans le milieu haïtien.  

Joint au téléphone, lors de la retransmission de l’émission Haïti débat, de ce jeudi 12 décembre 2019, Carl Murat Cantave cafarde une manipulation politicienne, une campagne de déstabilisation sur les réseaux sociaux contre sa personne. Selon lui, certains acteurs s’en servent pour éclipser leur propre dossier.

Contrairement à ce que déplore l’opinion publique, Monsieur Cantave ne croit pas que son voyage vise la dilapidation des fonds du Sénat. D’après le parlementaire, il se déplacera pour répondre à une invitation diplomatique.

Ce voyage, nous dit-il, entre dans le cadre de sa mission de contrôle. « Je vais partir en mission. Je vais jouer mon rôle en termes de contrôle. On m’accuse d’utiliser une stratégie pour empocher les fonds du trésor public. C’est de la manipulation politicienne », a expliqué le président du Grand Corps, soulignant qu’il existe dans le budget de l’institution parlementaire un fond de voyage réservé à chaque sénateur.

Au même titre que Carl Murat Cantave, la délégation de députés qui se rendra en France fait l’objet de sévère critique. Ces députés sont durement décriés même parmi leurs collègues de la Chambre Basse.

Pour le député des Baradères/Grand Boucan, Patrick Norzéus, ce voyage est une activité de vagabondage et de blanchiment d’argents.

Patrick Norzéus fustige l’irresponsabilité des élus communaux. « C’est de l’irresponsabilité. Ce n’est vraiment pas le moment de réquisitionner des fonds de l’État pour effectuer un voyage en Europe », a querellé le parlementaire.

Mozard Lombard,

Journaliste/Rédacteur/Éditorialiste à la Radio Télé Scoop,

Tél : (509) 3147-1145,

Email : [email protected]

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *