Home 5 Actualités 5 Haïti débat / Crise de la faim en Haïti : Mgr Ogé Beauvoir implore les militants d’ouvrir un couloir humanitaire pour ne pas empirer la situation de la population

Haïti débat / Crise de la faim en Haïti : Mgr Ogé Beauvoir implore les militants d’ouvrir un couloir humanitaire pour ne pas empirer la situation de la population

Après les deux mois de fermeture hermétique des principales voies de communication nationale empêchant la circulation des moyens de transport public et privé, le pays est plongé dans une grave crise humanitaire. Pendant que les acteurs insistent sur leur stratégie de barricader de façon imperméable toutes les rues dans les grandes villes haïtiennes, pour porter le président de la République, Jovenel Moise, à la démission, la population se retrouve dans une situation de famine croissante.

Le révérend Père Chanoine Ogé Beauvoir demande aux militants, qui se tiennent mordicus derrière leur barricade, d’ouvrir un couloir humanitaire pour ne pas empirer la situation du peuple haïtien. Il déplore le phénomène de « pays lock » qui, d’après lui, a causé de grands dommages au sein de la population.

Les préjudices que ce phénomène occasionne, nous dit-il, handicapent toutes les institutions du pays. Ainsi, il  réprouve cette nouvelle manifestation en Haïti qui paralyse le fonctionnement normal de Food For The Poor.

« À cause de cette pratique, nous ne pouvons pas approvisionner nos centres. Aujourd’hui, la priorité devrait consister à ouvrir des couloirs humanitaires afin de pouvoir les desservir », a exhorté l’Évêque.

« J’occupe le poste de directeur de l’institution Food For The Poor depuis quatre (4) ans, c’est la première fois que je constate autant de monde dans la famine dans le pays. Il y en a, que vous ne pouvez pas imaginer, qui souffre de la fringale. Cette situation de misere frappe non seulement les plus pauvres, mais aussi des gens de la classe moyenne haïtienne », a souligné Mgr Chanoine Ogé Beauvoir.

À en croire le directeur de Food For The Poor, les prisonniers constituent l’une des catégories les plus touchées par cet épiphénomène de « pays lock ». « Nous avons suffisamment de provisions pour alimenter des centres d’incarcération du pays durant un mois. Mais, nous devons trouver des passages pour les transporter », a martelé Monsieur Beauvoir, tout indiquant qu’il ne demande pas aux militants de suspendre leur mouvement.

Mozard lombard,

Journaliste/Rédacteur de la Radio Télé Scoop,

Tél : (509) 3147-1145,

Email : [email protected]

Réagir à cet article

About Mozard Lombard

Mozard Lombard

Check Also

Haïti débat / Claudy Gassant au sommet de l’ULCC : Que veut montrer Jovenel Moise ?

Accusé de corruption, Jovenel Moise a nommé un antagoniste à la tête de l’ULCC. La …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *