Home 5 Actualités 5 Haïti débat / Complication de la crise : la présidence serait d’avis à mettre tout sur la table

Haïti débat / Complication de la crise : la présidence serait d’avis à mettre tout sur la table

Après le fiasco de la seconde séance de ratification du cabinet du premier ministre désigné, Fritz William Michel, au Sénat de la République, le pouvoir de Jovenel Moise plus que jamais auparavant se résorbe. Si le président se cramponnait à la durée de son mandat en omettant son contenu, vu le niveau de dégénérescence de la crise sociopolitique et économique du pays, il va devoir faire des concessions pour éviter le fin fond de l’abime.  

La logique de blocage du pays perdure. Les revendications populaires sont loin d’être satisfaites. La population ne peut plus contenir ses frustrations. Nous sommes dans une situation d’explosion totale.

Ce n’est point une fiction. C’est plus qu’une évidence. Le pays est complètement paralysé. Il est bloqué. La réouverture de l’école est totalement boycottée. Si le Chef de l’État ne consent pas à concéder certains pouvoirs, il risquera fort. Il risquera de sortir par la petite porte et d’entrainer le peuple haïtien dans une situation sans précédente.

Le phénomène de blocage des endroits comme nouveau moyen de lutte politique en Haïti a facilité le développement de certaines vices. Ce phénomène est devenu commercial, dénonce Garry Pierre Paul Charles. Pour traverser en voiture certaines artères du pays, les militants exigent des indus.

Les activistes ont saccagé et tenté d’incendier plusieurs magasins au cours de la journée de mobilisation de ce lundi 23 septembre 2019.

Les propriétaires des centres commerciaux s’inquiètent. Ils ont annoncé la fermeture des portes de leur entreprise, ce mardi. Tout en reconnaissant le dysfonctionnement de l’État haïtien, le directeur général de la Radio Télé Scoop, Garry Pierre Paul Charles, dit condamner fermement tout acte de pillage et de tentative d’incendie perpétré par des partisans extrémistes.

Le journaliste sénior préfigure l’impossibilité de réaliser une nouvelle séance de ratification pour le gouvernement de Michel analysant la proportion que prend la crise présentement dans le pays.

« Je dirais à Carl Murat Cantave que la séance d’entérinement du PM Michel n’est plus possible. C’est fini pour la ratification de son cabinet », a-t-il déclaré à l’émission Haïti débat du mardi 24 septembre 2019.

Garry Pierre Paul Charles annonce que la présidence entame déjà des négociations pour monter une commission qui sera chargée de trouver une entente politique. Pour faciliter cette convention, le mandat du président autant que celui de tous les sénateurs sera mis sur la table.  

Mozard Lombard,

Journaliste/Rédacteur de la Radio Télé Scoop,

Tél : (509) 3147-1145,

Email : [email protected]

Réagir à cet article

About Mozard Lombard

Mozard Lombard

Check Also

Néhémie Joseph a été tué pour rendre service au président de la République, dénonce Simon Dieuseul Desras

Les habitants de Mirebalais ont réalisé une marche pacifique ce jeudi 17 octobre 2019, dans …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *