Home 5 Actualités 5 Haïti débat / le 2eme rapport de la Cour des Comptes sur le dossier de Petro Caribe : Un rapport qui exprime le degré de pourriture des responsables haïtiens, dixit Campane Joseph

Haïti débat / le 2eme rapport de la Cour des Comptes sur le dossier de Petro Caribe : Un rapport qui exprime le degré de pourriture des responsables haïtiens, dixit Campane Joseph

Le deuxième rapport sur la gestion des fonds de Petro Caribe acheminé, ce jeudi 30 mai dernier, au président du Sénat, Carl Murat Cantave, publié présentement sur tous les réseaux sociaux, déferle la chronique tant au niveau national qu’international. Ce rapport sur ce dossier brulant de Petro Caribe a relevé des cas de collusion, de détournement, d’irrégularité et de favoritisme.

Toujours incomplet, le deuxième rapport produit par les conseillers de la Cour Supérieure des Comptes du Contentieux Administratif, a souligné une liste de près 43 institutions, telle que, le Sénat de la République, la Chambre Basse, la CSCCA, l’ULCC, l’UCREF, qui ont refusé de collaborer avec les enquêteurs.

Après la publication de ce rapport, la colère monte au sein de la population qui devait bénéficier, de la bonne utilisation des fonds, d’une meilleure condition de vie, alors qu’elle continue de patauger dans la misère. Les institutions nationales sont mises à découvert. Les personnages indexés sont si nombreux que l’on peut se demander comment et sur combien de temps réaliserait-on le procès.  Les politiques s’emparent du dossier comme un tremplin pour régler leur compte personnel.

Depuis la disponibilité du rapport sur les réseaux sociaux, le président Jovenel Moise, qui dirigeait la société Agritrans qui gérait des projets financés avec les fonds de Petro Caribe, sous l’Administration de Martelly, est vertement critiqué au point de devenir le principal cible de plus d’un. Cela peut se comprendre. Car, il est le chef de l’État. En tant que le premier représentant de la nation, il doit être exempt de tout soupçon.

Pour un procès équitable, il faut éviter de politiser le dossier au combien important pour la nation qui, 200 ans après sa fondation, continue de souffrir de l’impunité et de la corruption de ses dirigeants. Certains acteurs de l’opposition jouent très mal. En insistant trop sur Jovenel Moise, ils risquent de réduire l’inculpation des autres personnalités et institutions qui géraient des fonds beaucoup plus importants que ceux gérés par la firme administrée par le chef de l’État.

Jovenel Moise avec sa société Agritrans a reçu près de 1.200 000 de dollar américain pour réaliser des tronçons de route. La compagnie GB Group en a reçu $us 29 000 000, pour ne citer que cela, sans être soulignés à la population. La dimension politique ne doit pas être primée sur le côté scientifique de la question. Il faut un procès juste et équitable.

L’utilisation des fonds de Petro Caribe, déduit le directeur de la Radio Télé Scoop,  est une vaste escroquerie, c’est un vol terrible. « Il y a des voleurs partout et en tous, et ce dans toutes les classes », a déclaré le journaliste sénior, lors de la retransmission de l’émission Haïti débat du lundi 3 juin 2019.

Ce rapport, nous dit le politologue Ené Val, met à nu nos dirigeants. Il dévoile le mode de fonctionnement de nos institutions. « Nos institutions fonctionnent en désordre », insiste-t-il.

Ce rapport, affirme le juriste Campane joseph, exprime le niveau de pourriture des dirigeants haïtiens.

Mozard Lombard,

Communicateur Social,

Journaliste/ Rédacteur de la Radio Télé Scoop,

Tél : (509) 3147-1145,

Email : [email protected]

Réagir à cet article

About Mozard Lombard

Mozard Lombard

Check Also

Haïti débat / Alternative consensuelle pour la refondation d’Haïti : Nènèl Cassy souhait que les acteurs donnent de l’opportunité pour que cette alternative fasse son chemin

À moins de 4 jours du début des examens officiels pour les élèves de la …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *