Home 5 Actualités 5 Haïti débat / Carnaval communal hâtif : Polémiques autour de Martelly

Haïti débat / Carnaval communal hâtif : Polémiques autour de Martelly

Le carnaval réalisé dans plusieurs commune du pays les 4, 5, 6 mars 2019 a provoqué des remous sur la toile autour d’une entrevue réalisée par le journaliste reporteur de la Radio Télé Scoop, Ralph Daniel Ballan, avec l’ex président chanteur, Michel Joseph Martelly. Le maire démissionnaire de la ville des Cayes, critiqués d’avoir invité l’ancien président aux festivités, déplore l’hypocrisie de certains de nos concitoyens.

L’engagement de la Radio Télé Scoop dans les festivités carnavalesques empressées du début du mois de mars 2019 a été très mal vu par plus d’un. Les critiques abondent, suite à l’interview du reporteur Ballan avec Martelly. Lors de l’émission Haïti/Débat du mercredi 6 mars, le PDG de la Radio, Gary Pierre Paul Charles, en a exprimé son étonnement.

Dès le début de l’émission, il a réaffirmé, l’engagement qu’il a pris de reporter les festivités pré carnavalesques réalisées tous les dimanches à travers le pays et le carnaval national. « Nous avons fait des investissements financiers et humains. Nous nous sommes engagés dans les dimanches pré carnavalesques dès le tout début du mois de janvier. Tout le monde peut témoigner de notre présence sur le champ de Mars », a indiqué le directeur.

En vue d’honorer sa mission d’informer la population sur les événements socio-culturels, la Radio Télé Scoop a répondu à l’appel des Municipalités qui ont décidé d’organiser des festivités dans leur commune respective.  Il faut rappeler que le Ministre de la culture, Jean Michel Lapin, dans une conférence de presse, réalisée moins de 5 jours avant la date retenue pour le carnaval national boycotté par les événements du 7 jusqu’au 15 février, a annoncé qu’il allait soutenir les municipalités qui décident de réaliser des festivités. « C’est ainsi que nous avons mobilisé notre équipe dans les villes où certaines festivités ont été déroulées. Nous étions bien accueillis par les autorités, particulièrement Youri Latortue l’un des opposants du président Jovenel Moise aux Gonaïves. Sa compagnie de sécurité a accompagné nos reporteurs pendant tous le déroulement du carnaval dans la cité de l’Indépendance », a expliqué le journaliste sénior.

Ces festivités carnavalesques ne s’étaient pas déroulées sans incident. Dans la ville des cayes, le char de l’ancien président Martelly a essuyé des jets de pierre. Suite à cet épisode, le journaliste Ralph Daniel Ballan l’a interviewé. Cette entrevue a enflammé la toile. Sur cet entretien controversé, Gary Pierre Paul Charles ne cache pas sa stupéfaction. « J’ai vu des critiques émises contre notre reporteur, Ralph Daniel Ballan, d’avoir interviewé Martelly. Autour de ces reproches, j’aimerais dire que le journaliste a le droit le plus entier de s’entretenir avec n’importe quelle personnalité tant politique qu’artistique sur les problèmes socio-culturels. Le plus important, ce n’est pas de le critiquer d’avoir questionné l’artiste/politicien Martelly, mais c’est de regarder le contenu de l’interview », a-t-il déclaré avant de souligner que Ballan a réalisé un travail exceptionnel au point qu’il s’est fait féliciter par le PDG de la Radio télé Caraïbes, Patrick Moussignac.

Le PDG de la Télé Scoop a précisé que sa mission consiste à couvrir les événements. De ce fait, il continuera à le faire. « Scoop n’a pas d’organisation, c’est un média indépendant. Nous n’avons pas de penchant. Nous voulons garder notre objectivité », a-t-il fait savoir.

Réaction du maire démissionnaire des Cayes, Gabriel Fortuné

Intervenant au cours de l’émission sur le déroulement du carnaval des cayes, le maire démissionnaire dénonce les polémiques sur la participation du président Martelly dans les festivités. Il condamne l’hypocrisie de certains de nos concitoyens.

« Je ne comprends pas pourquoi nous avons évoqué le terme d’invitation pour le président Martelly dans le carnaval des Cayes. Je pense que c’est le carnaval, il n’est interdit à quiconque d’y prendre part. Je ne comprends pas pourquoi, il y a autant de polémique autour de sa participation », a exprimé Monsieur Fortuné qui refuse de parler de victoire pour le carnaval méridional.

« Il y en a qui parle de victoire d’avoir réalisé le carnaval. Je ne vais pas parler de victoire. S’il y a victoire, c’est une victoire sur l’hypocrisie de certains de nos concitoyens. Ils ont tué l’économie et la vie dans le pays parce qu’ils ne veulent pas que Martelly revienne aux élections. Ils décident de tous, même de l’ouverture de l’école et de l’église », a réprouvé le maire, tout en soulignant que les professionnels qui empêchent le pays de fonctionner sont régulièrement soudoyés.

Controversées, les festivités carnavalesques, effectués dans les communes de Carrefour, des cayes, de jacmel, des Gonaïves, de Saint Marc et de Marigot, ont été réalisées dans le noir, mais grâce à l’appui des autorités locales. Il n’y avait pas de l’électricité sur les parcours. Si certains ont approuvé le carnaval, d’autres l’ont radicalement désapprouvé en raison de la situation famélique de la population.

Mozard LOMBARD,

Communicateur Social,

Journaliste de la Radio Télé Scoop,

Tél : (509)3147-1145 Email : [email protected]

Réagir à cet article

About La Redaction - Scoop

La Redaction - Scoop
Scoop FM, TV & Website, une chaine de médias pour vous tenir informés – des journalistes compétents toujours au cœur des faits saillants – Scoop !

Check Also

Haïti débat/ Convocation du CSPN : Ces messieurs ont avili l’institution judiciaire pour se protéger, dixit Youri Latortue

En vue de faire la lumière sur l’arrestation des 8 individus, dont 7 étrangers et …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *