Home 5 Actualités 5 Cité Soleil devient un baril de poudre à l’approche des élections

Cité Soleil devient un baril de poudre à l’approche des élections

Le 25 octobre prochain, le peuple aura à élire son prochain président ce qui constitue une bonne nouvelle pour l’avenir de la démocratie en Haïti. Cependant, en prélude à ce grand et important évènement, ça chauffe dans le plus grand bidonville du pays, a constaté Scoop FM.

Depuis plusieurs jours, des groupes lourdement armés se mesurent à la longueur de journée. Aux quartiers de Projet Drouillard, de Belekou et de Boston la terreur règne en maitre. « Les agents de la BOID de concert avec des bandits de la zone ont terrorisé la population », a lâché un habitant de Belekou qui accuse les autorités haïtiennes qui soulèvent les bandes armées contre des citoyens paisibles dans l’idée de prendre le contrôle de la commune à quelques jours des élections.

« Ti James, Isaac, Micanor et Vlad, avec l’aide des policiers ont maltraité jeunes femmes et jeunes hommes dociles de la cité, car ils veulent dominer les bureaux de vote qui s’y trouvent », nous citons les déclarations d’une victime.

A signaler, ce climat de peur qui inquiète beaucoup de monde s’est empiré le 16 octobre dernier où des gangs rivaux s’affrontaient. Cet affrontement aurait occasionné la mort de plus d’une dizaine de gens, selon des témoins. En ce même jour, les agents de la Brigade d’Opération et d’Intervention Départementale (BOID) n’ont pas ménagé leur verge dans le cadre d’une opération musclée. « Ils ont tué mon mari, je suis laissée seule sinon avec mon nouveau-né », tels sont les mots d’une mère éplorée. Les policiers de cette unité spécialisée de la police haïtienne ont matraqué, blessé et même tué des individus ; ils ont incendié des maisons, à en croire les propos de nombreuses victimes.

Un calme apparent se fait sentir, mais des locataires vident les lieux, sinon ils seraient la proie des bandits ou des hommes de la BOID. L’ancien député de cette circonscription, Almetis Junior Saint-Fleur, laisse croire que tout revient à la normale, alors que la population pointe du doigt Jean Louis Vladimir surnommé Vlad, candidat à la députation sous la bannière du Parti Haïtien Tèt Kale (PHTK), qui aurait alimenté les querelles.

Il est certain que Cité Soleil est toujours considérée comme une zone de non-droit, mais à la veille des élections la situation devient plus grave et cela nous porte à nous interroger sur la bonne tenue de la présidentielle, du second tour des législatives et sénatoriales et des municipales qui se tiendront dans peu de jours sur tout le territoire national.

Vladimir Désir / e-mail : [email protected]

Réagir à cet article

About La Redaction - Scoop

La Redaction - Scoop
Scoop FM, TV & Website, une chaine de médias pour vous tenir informés – des journalistes compétents toujours au cœur des faits saillants – Scoop !

Check Also

Stéphanie Auguste devient ministre des Affaires Sociales et du Travail

L’actuelle ministre des Haïtiens Vivant à l’Etranger vient d’être nommée Ministre des Affaires Sociales et …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *