Home 5 Actualités 5 Le gouvernement américain maintient Haïti sur la liste noire du narcotrafic
Photo : Lenouvelliste.com

Le gouvernement américain maintient Haïti sur la liste noire du narcotrafic

Haïti se trouve sur la liste noire du gouvernement américain en ce qui a rapport au narcotrafic, pour l’année fiscale 2016, avons-nous appris d’une source légitime.

« je soussigné identifier les pays suivants comme pays de transit majeur de la drogue et/ou principaux pays producteurs de drogues illicites : l’Afghanistan, les Bahamas, le Belize, la Bolivie, la Birmanie, la Colombie, le Costa Rica, la République dominicaine, l’Équateur, El Salvador, le Guatemala, Haïti, le Honduras, l’Inde, la Jamaïque, le Laos, le Mexique, le Nicaragua, le Pakistan , le Panama, le Pérou et le Venezuela. », a noté récemment le président des Etats-Unis d’Amérique dans un mémorandum.

« La présence d’un pays sur cette liste n’est pas un reflet des efforts de la lutte contre la drogue de son gouvernement ou de son niveau de coopération avec les États-Unis », a poursuivi Barack Obama.

Suivant le mémorandum, sept (7) nations d’Amérique centrale et quatre des Caraïbes sont inclus dans la détermination de cette année comme principaux pays de transit de la drogue qui influent sur les activités illégales de la drogue et la consommation aux États-Unis.

Selon les données de saisie de cocaïne destinées aux marchés américains, les autorités américaines estiment que 86% a transité par le couloir de l’Amérique centrale et les 14% restants ont transité via les Caraïbes en 2014.

Toutefois, M. Obama croit qu’au cours des dernières années, Haïti a démontré une sérieuse volonté politique comme un partenaire régional pour contrer les activités criminelles transnationales. En 2014, par exemple, avec l’assistance technique et le soutien financier des États-Unis, Haïti a pris des mesures significatives pour améliorer les capacités de son Bureau de Lutte Contre le Trafic de Stupéfiants (BLTS). L’aide des États-Unis continue à aider à améliorer la capacité d’Haïti à résoudre le problème de la drogue, en particulier en renforçant la capacité opérationnelle de sa force de l’ordre nationale ; en fournissant des améliorations de l’infrastructure et de l’équipement et en facilitant la formation. Le renforcement des institutions est également en cours pour renforcer les capacités d’interdiction maritime d’Haïti, qui est un outil fondamental étant donné le grand pourcentage de drogues de contrebande via ses voies navigables.

A signaler, en collaboration avec la Garde côtière américaine et la Drug Enforcement Administration, deux opérations en Haïti ont permis la saisie de près d’une tonne de cocaïne et près de cinq tonnes de marijuana. En 2014, Haïti a également signé une loi criminalisant formellement la corruption publique, établissant des sanctions standards pour les pratiques de corruption par les fonctionnaires d’Haïti.

Réagir à cet article

About La Redaction - Scoop

La Redaction - Scoop
Scoop FM, TV & Website, une chaine de médias pour vous tenir informés – des journalistes compétents toujours au cœur des faits saillants – Scoop !

Check Also

Taxe de $ 186 imposée aux Haïtiens de la diaspora, Stéphanie Auguste précise

La ministre des Haïtiens vivant à l’étranger tente de dégonfler ce qu’elle appelle une rumeur. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *