Home 5 Actualités 5 FOKAL et IDEA, une vision partagée pour l’inclusion des jeunes

FOKAL et IDEA, une vision partagée pour l’inclusion des jeunes

Du 14 au 18 août dernier, l’International Debate Education Association (IDEA)[1] a tenu sa quinzième assemblée générale à Ljubljana, en Slovénie. FOKAL, membre votant de l’assemblée, a été représenté par le coordonnateur de son programme Initiative jeunes, Jean-Gérard Anis. IDEA, organisation internationale de débat à vocation internationale, est le premier fournisseur au monde des ressources de débat, de la formation et des événements pour donner une voix aux jeunes.

Fondée en 2000, IDEA a plusieurs entités en Europe (IDEA Netherlands et IDEA Grand Britain), en Afrique (IDEA Moyen-Orient et Afrique), en Asie (IDEA Asia) et en Amérique (IDEA Etats-Unis), composées chacune de plusieurs organisations de débat membres, sous le leadership d’IDEA central basé à Bruxelles, en Belgique. L’entité néerlandaise d’IDEA (IDEA NL) est formée de 18 organisations membres, dont Haïti et la Turquie, les deux organisations non européennes membres.

26 personnes dont un haut responsable d’European Youth Forum, et un représentant de la branche européenne du Mouvement Scout mondial, ont participé à cette rencontre annuelle d’IDEA NL, venant de plusieurs pays d’Europe : Biélorussie, Lituanie, Estonie, Macédoine, Roumanie, République tchèque, Serbie, Ukraine, Grèce, Turquie, Slovénie, Slovaquie, Allemagne, Belgique, Hollande, Grande-Bretagne.

Des programmes d’IDEA au service de l’intégration des jeunes dans la société

Généralement, l’objectif des assemblées générales annuelles d’IDEA NL est de réunir ses différents membres en Europe (un réseau de 18 organisations) pour prendre des décisions importantes pour des projets et des programmes futurs, de voter les amendements des statuts, l’adhésion d’éventuels nouveaux membres, le budget de l’organisation, et de partager les expériences des membres.

Cette année, l’assemblée générale s’est concentrée sur une ligne de 3 programmes majeurs :

1. le débat de quartier : une initiative hollandaise et européenne au bénéfice des jeunes vulnérables. Elle peut être adaptée aux autres pays membres, au besoin.

2. les menaces à la démocratie, à partir de l’agrégation internationale de problèmes : les sociétés ont besoin des approches constructives afin de réduire les menaces à la démocratie. L’éducation des jeunes par le débat est important à cet égard.

3. créer synergie et progrès dans le réseau entre les membres d’IDEA NL, et aussi avec les autres entités d’IDEA, en continuant l’évaluation du programme, en construisant la capacité du secteur jeunesse via les compétitions de débat, en échangeant matériels éducatifs et meilleures pratiques entre les membres et les entités d’IDEA.

Parallèlement, l’Assemblée a procédé au renouvellement au scrutin de 3 des 6 membres du comité exécutif de l’association, et a réfléchi sur les considérations stratégiques suivantes : renforcer les jeunes et leurs compétences ; développer une équipe de formateurs ; augmenter la participation des parties prenantes (femmes/jeunes) ; élaborer un plaidoyer ; développer les compétences en renforcement des capacités.

FOKAL dans l’édifice d’IDEA

Au cours de l’Assemblée générale d’IDEA, une présentation sur FOKAL, ses programmes, ses réalisations et son projet de livre blanc de la Jeunesse[2], intitulé « Paroles de Jeunes », a été effectuée par J-G. Anis. La présentation a été accompagnée de la distribution à chaque participant d’une brochure faisant connaitre les infrastructures, les différents programmes et initiatives au service de la communauté et les partenaires institutionnels de la fondation.

Une invitation a été faite au comité exécutif d’IDEA NL pour nous visiter en Haiti et découvrir nos activités, nos différentes opérations et projets réalisés ou en cours dans la région métropolitaine, ou bien pour participer à notre camp annuel d’été de débat. Leur collaboration active a été également sollicitée pour des initiatives de notre programme national de débat, telles que formation de formateurs et de juges haïtiens au débat pour renforcer leurs compétences, rencontre avec des jeunes débatteurs des clubs de notre réseau pour leur fournir de nouvelles capacités de débat…

L’invitation a été très bien accueillie au point que deux formateurs internationaux seront probablement envoyés à une période convenue en Haiti à cette fin. Une promesse de financement a été immédiatement entérinée par la directrice exécutive de l’organisation pour supporter des initiatives dans notre programme national de débat en Haiti.

L’engagement citoyen des jeunes pour réduire les menaces à la démocratie

C’est le programme-phare d’IDEA qui nécessite la collaboration de toutes ses organisations-membres. Un groupe de travail de sept personnes, dont notre collaborateur, a réfléchi sur un projet commun, lié à cette ligne de programme prioritaire : les menaces à la démocratie. L’objectif de ce projet est d’entreprendre avec des groupes de jeunes, dans les 17 pays affiliés à l’organisation, les démarches et les actions communes pour réduire les menaces à la démocratie.

Ce noyau a défini l’orientation du projet au niveau local et international (apprendre aux jeunes les valeurs démocratiques), les objectifs, les groupes-cible, un plan d’action à mettre en œuvre soumis à l’assemblée. Cependant, la recherche de financement reste le travail à achever pour chaque membre de ce noyau au niveau local, qui a pour mission d’identifier le potentiel et les sources de financement possibles au niveau de chaque pays pour faire aboutir les activités au niveau local et international.

Les discussions entre les membres de groupe de travail pour approfondir et finaliser le projet se poursuivront via internet. Le projet sera un véritable laboratoire d’expérience avec les jeunes en Haïti victime ces temps-ci de beaucoup d’atteintes graves à la démocratie.

Jean-Gérard Anis

Coordonnateur du Programme Initiative Jeunes

FOKAL – OSF Haiti

Réagir à cet article

About La Redaction - Scoop

La Redaction - Scoop

Scoop FM, TV & Website, une chaine de médias pour vous tenir informés – des journalistes compétents toujours au cœur des faits saillants – Scoop !

Check Also

Le département d’État recommande l’arrêt du TPS…

Plus de 300 000 ressortissants de pays de l’Amérique centrale et d’Haïti, bénéficiaires du TPS, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *