Home 5 Actualités 5 Haïti / Université L’Institut national d’Administration souffre d’Administration, Le Campus Roi Henry Christophe de Limonade d’Orientation

Haïti / Université L’Institut national d’Administration souffre d’Administration, Le Campus Roi Henry Christophe de Limonade d’Orientation

Fermé  depuis  tantôt l’été 2013, L’Institut national d’Administration, de Gestion et des hautes Études internationales (INAGHEI) n’est pas proche de rouvrir ses portes. En raison du laxisme constaté du Conseil de l’université ayant pris une résolution y relative. Laquelle n’a eu jusqu’à présent aucun effet selon certains étudiants.

INAGHEI 2Suites aux soulèvements des étudiants contestataires qui revendiquent  le retrait de l’expulsion de quatre des leurs, la mise en place d’un programme de maitrise, l’élimination de ce qu’ils appellent la « partie privée » CFOPAFOP  et un nouveau conseil de gestion à l’INAGHEI entre autres ; le rectorat a envisagé  d’installer un nouveau conseil devant réaliser les élections à la tête de l’institut pour que les activités administratives, à défaut de celles dites  académiques, puissent reprendre. Ce qui n’a jamais été le cas  jusqu’en février 2014.

« Pour quelle raison a-t-on été obligé de cesser toute activité administrative » se demande Jean-Louis INNOCENT.  « Que dire des nouveaux admis de la session 2013-2014, n’arrivant  jusqu’à présent à débuter le cursus académique », se plaint Jean-Ernst CAJOU, tous deux étudiants finissant en Gestion des Affaires à l’INAGHEI.  Les portes de l’Administration et du Secrétariat sont toujours  fermées a-t-on constaté lors  d’une visite effectuée   mercredi  19  février 2014 à l’INAGHEI.

 LIMONADE 1Le Campus Roi Henry Christophe de limonade de son coté est momentanément  fermé, selon la note du rectorat de l’UEH, en raison de la menace planant sur l’espace universitaire,   poursuit la note en  date du 30 janvier 2014. Menace ? La raison n’en est pas là. « Il s’agit plutôt d’une crise  d’orientation entre les deux têtes de pont du Campus », nous a confié Daréus Wisgen, un étudiant en Sciences humaines et sociales de ce centre universitaire.

Le président du conseil de gestion, le professeur Jean Marie Théodat et le secrétaire général, Kénold Moreau de  l’Université Roi Henry Christophe  n’arrivent plus à s’entendre sur l’orientation   à donner  à cette université d’Haiti, selon que l’un a été faire ses études en Europe et l’autre en Amérique. Cependant, des jeunes haïtiens assoiffés  d’étudier en paient les frais. « On est dans le doute total, et on ne sait plus quoi faire, notre avenir est en jeu » a déclaré avec consternation  Johanne Saintilias, étudiante en Médecine au Campus.

Les étudiants ont dans la foulée entamé une mobilisation. Ils exigent des responsables une cafétéria, des bus de transport, la définition claire et nette de l’orientation universitaire ainsi que la  détermination des filières d’études supérieures et non des cours  de techniques professionnelles, selon la rumeur qui tend à devenir réalité, craignent certains étudiants.  On comprend alors pourquoi le pays souffre de plus en plus d’Orientation et d’Administration, rien qu’à observer les différentes entités de l’Université d’Etat d’Haïti commentent d’autres étudiants.

 Par Guervens Ricardo JEAN-JACQUES

[email protected]

Réagir à cet article

About Idson Saint-Fleur

Check Also

Taxe de $ 186 imposée aux Haïtiens de la diaspora, Stéphanie Auguste précise

La ministre des Haïtiens vivant à l’étranger tente de dégonfler ce qu’elle appelle une rumeur. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *