Home 5 Actualités 5 Haïti /Presse Haïti 47eme au classement de Reporter sans Frontières 2014 !

Haïti /Presse Haïti 47eme au classement de Reporter sans Frontières 2014 !

La République d’Haïti est passée de la 49è à la 47è place dans le classement mondial de la liberté de la Presse en 2014,  selon les résultats d’une enquête préparé par Reporters Sans Frontières (RSF) au niveau de 180 pays à travers le monde.

Le pays qui était 52è en 2012, et 49è en 2013, a encore fait un bond dans ce classement sorti en 2014 en atteignant la 47è place, tout juste derrière les Etats-Unis d’Amérique (46è).

La Finlande, le Pays-Bas, la Norvège, le Luxembourg et l’Andorre occupent le Top 5 des pays qui respectent la liberté de la Presse pour 2014.

A souligner que l’édition 2014 du classement  de RSF révèle l’impact négatif des conflits sur la liberté de l’information et les acteurs  sociopolitiques. Le rang d’un certain nombre de pays est également affecté par une interprétation trop large et abusive du concept de la protection de la sécurité nationale, aux dépens du droit d’informer et d’être informé, selon le rapport.

Cette dernière tendance constitue une menace croissante au niveau global, dangereuse pour la liberté de l’information jusqu’au cœur des « États de droit », d’après les conclusions du rapport de  Reporter sans Frontière.

Pour publier ce rapport les initiateurs ont donné la priorité a des questions a sont attachées à six grandes thématiques.

1-Pluralisme pour mesurer le degré de représentation des opinions dans l’espace médiatique.

2-Indépendance des médias  pour déterminer la capacité laissée aux médias de fonctionner en toute indépendance du pouvoir.

3-Environnement et autocensure pour analyser les conditions d’exercice du journalisme  dans le pays en question.

4- Cadre légal   pour analyser la qualité du cadre légal et mesurer sa performance

5-Transparence pour évaluer la transparence des institutions et les procédures impactant la production d’information

6- Infrastructure pour déterminer  la qualité des infrastructures soutenant la production d’information

Les 180 pays classés sont ceux pour lesquels Reporters sans frontières a reçu des questionnaires remplis par différentes sources. D’autres n’y figurent pas par manque d’informations fiables et étayées.

La méthodologie utilisée pour établir le classement de la liberté de la presse enregistre une évolution importante grâce à l’adoption d’un nouveau questionnaire.

Les questions chiffrées permettant de comptabiliser les exactions sont désormais traitées par les équipes de RSF. Parmi elles, on compte pour chaque pays : le nombre de journalistes, collaborateurs des médias et net-citoyens emprisonnés et tués dans l’exercice de leur fonction, le nombre de journalistes enlevés et de journalistes en exil, le nombre d’agressions et d’interpellations, ainsi que le nombre de médias censurés sur la période donnée.

 

Ce classement est- il l’occasion pour les journalistes haïtiens de s’enorgueillir  sur la question de la liberté de presse  ou la liberté d’expression pour autant ?

Les journalistes haïtiens sont-ils  totalement libres dans l’exercice de leur profession ? Est-ce que  liberté  de presse veut dire tout simplement  des journalistes libres dans la  cueillette et  la diffusion d’information ?

Par Pierre Philor SAINT-FLEUR ([email protected])

Sources : rsf.org

Réagir à cet article

About Idson Saint-Fleur

Check Also

Taxe de $ 186 imposée aux Haïtiens de la diaspora, Stéphanie Auguste précise

La ministre des Haïtiens vivant à l’étranger tente de dégonfler ce qu’elle appelle une rumeur. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *