Home 5 Actualités 5 Haïti/ Politique : En quoi la deuxième phase du dialogue est une réussite ?
Le premier Cardinal haïtien Chibly Langlois

Haïti/ Politique : En quoi la deuxième phase du dialogue est une réussite ?

La deuxième phase du dialogue inter-haïtien s’est achevée ce mercredi à l’hôtel El Rancho sous la médiation de la Conférence épiscopale d’Haïti. Dans ces assises les partis et regroupements politiques devaient s’entretenir avec l’Exécutif autour des  thématiques, Gouvernance, Election et Amendement  de la Constitution.

Le cardinal haïtien Chibly Langlois qualifie de réussite  la deuxième phase de ces pourparlers entre les  différents acteurs. ‘’Ce processus témoigne de la bonne volonté des acteurs haïtiens en vue de trouver une solution durable dans la résolution de la crise actuelle, ’a fait savoir Le cardinal Langlois

‘’Dialoguer n’est pas une chose facile. Mais les haïtiens doivent apprendre à cultiver cette pratique qui permettra au pays de prendre réellement les voies de la démocratie’’, a commenté le leader religieux.

Le  sénateur Steeven Irvenson Benoit qui  a représenté le Senat de la République  se dit satisfait du déroulement des assises. Toutefois le parlementaire dit ‘’regretter l’abandon de certains partis dans le cadre de ce dialogue’’.

‘’Ce qui fait la beauté et la valeur de la démocratie, c’est la divergence des idées. Nous ne pouvons pas nous entendre sur tous les points. C’est la règle du jeu de  la démocratie’’, a lâché sèchement le parlementaire.

Entre temps, la signature de l’accord final qui mettra officiellement un terme à  ce processus est prévu pour vendredi prochain à en croire le cardinal Langlois annonçant la tenue d’une réunion ce jeudi 13 février entre l’exécutif et le parlement pour discuter notamment  sur le dossier  des juges de la Cour des Comptes et du Contentieux administratif.

A noter  cette deuxième journée de la deuxième phase  du dialogue inter haïtien  baptisée dialogue politico-institutionnel par le Cardinal a été marquée notamment par la défection de Fanmi Lavalas, Fusion, Kontra Pep la. Ces partis sont en désaccord avec l’exécutif et des partis pro Martelly sur le dossier du Collège transitoire du Conseil électoral permanant et le dossier du changement gouvernemental.

Les assises étant terminées, reste à savoir quelles seront les véritables résultats dans la résolution de la crise actuelle.

Par Pierre Philor SAINT-FLEUR ( [email protected])

 

Réagir à cet article

About Idson Saint-Fleur

Check Also

Le département d’État recommande l’arrêt du TPS…

Plus de 300 000 ressortissants de pays de l’Amérique centrale et d’Haïti, bénéficiaires du TPS, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *