Home Actualités Haïti débat/Détérioration de la crise sécuritaire du pays : Lucmane Dellile recommande au PM Ariel Henry de faire quelque chose rapidement, de ne pa s’occuper de ses flatteurs
Actualités - juillet 21, 2022

Haïti débat/Détérioration de la crise sécuritaire du pays : Lucmane Dellile recommande au PM Ariel Henry de faire quelque chose rapidement, de ne pa s’occuper de ses flatteurs

Ni les gouvernements passés, ni le gouvernement en place d’aujourd’hui, personne n’a la volonté réelle de résoudre le problème d’insécurité qui gangrène le pays, verbalise Lucmane Dellile, à l’émission Haïti débat, ce jeudi.

Dans la situation que se trouve le pays, dit-il, la police à elle seule n’y peut rien. La question de la sécurité révèle de la compétence de l’État d’une manière générale. La police est un maillon dans la chaine de sécurité. La police en tant qu’institution ne pourrait jamais résoudre le problème seule.

« Nous avons démobilisé l’Armée d’Haïti. Nous avons monté une Police civile. Nous sommes en train de payer les frais », a fait savoir l’ex commissaire du gouvernement.  

Je crois que c’est une volonté politique réelle qui nous manque pour résoudre le problème. S’il y avait une volonté politique réelle pour ne pas en arriver là, nous n’en serions arrivés là, a renchéri l’ancien Ministre de la justice et de la sécurité publique.

J’aimerais dire au docteur Ariel Henry de ne pas s’occuper de ses flatteurs. Le pays nous appartient. Aujourd’hui, il est sur le point de disparaitre. Il faut faire quelque chose, recommande Lucmane Dellile au Premier ministre haïtien.

Pour Monsieur Dellile, il existe deux moyens pour résoudre ce problème. Ou bien les bandits déposent les armes, ou bien l’État haïtien les affronte. Étant donné que les bandits, indique-t-il, ne déposeront jamais les armes, il faut les affronter.

Mozard Lombard,

Éditorialiste chez Radio Télé Scoop,

Tél : (509) 3147-1145,

Email : [email protected]

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.