Home Actualités Haïti débat : Les auteurs du meurtre de Jovenel Moise s’apprêtent à remplacer le juge pour asseoir leur coup d’État, dénonce GPPC
Actualités - décembre 6, 2021

Haïti débat : Les auteurs du meurtre de Jovenel Moise s’apprêtent à remplacer le juge pour asseoir leur coup d’État, dénonce GPPC

Le dossier d’enquête sur l’assassinat du Président Jovenel Moise est en réalité un dossier bloqué. Pour atténuer les dires, on dirait que ce dossier avance en dents de scie. Le juge d’instruction en charge de ce dossier extrêmement sensible, Garry Orélien, travaille avec ses ongles. Il est privé de tout. Sa situation est telle qu’il ne peut même ne pas se payer un billet pour se rendre aux États-Unis pour faire avancer l’enquête, déplore le journaliste sénior Garry Pierre Paul Charles.

Envers et contre tout, le juge avance en étant bloqué. Bloqué et très limité, il travaille volontairement avec les moyens du bord. Dans le cadre de l’enquête de ce dossier délicat du régicide de l’ancien chef de l’État haïtien, Jovenel Moise, 32 présumés coupables ont déjà été entendus. Parmi lesquels figurent les 18 colombiens, informe, ce lundi le Journaliste enquêteur, Garry Pierre Paul Charles, à l’émission Haïti débat.  

Le juge se donne cette semaine un nouveau calendrier. Du 6 au 10 décembre un groupe de personnes vont être entendues. Du 10 au 16 de ce mois en cours, un autre groupe va être auditionné.

Dans ce calendrier nouvellement bâti, l’ancien ministre de la justice et de la sécurité publique, Me Rockefeller Vincent, l’ex chancelier Claude Joseph et le directeur général de la PNH, Léon Charles, sont attendus.

Dans le cadre de ce dossier hyper sensible, le juge avait invité le 2 décembre dernier le propriétaire de la compagnie de location de voiture Rent A Car, Oly Damus. Celui-ci a décliné cette invitation. Depuis lors, il fait l’objet d’une interdiction de départ. Un mandat d’amener lui est décerné.

Dans le cadre de ce grand dossier, le nommé Corvington a été arrêté. Selon notre enquête, indique GPPC, il semble être arrêté innocemment. Il a été arrêté seulement pour avoir rencontré Solage et Vincent, deux présumés coupables qui sont déjà entre les mains de la justice.

Une autorité nouvellement installée dans le gouvernement nouvellement constitué du Dr Ariel Henry, informe dans la foulée Garry Pierre Paul Charles, exige au juge Orélien la preuve de l’implication de Samir Handal dans l’assassinat de Jovenel Moise. Un scandal !

Le juge a écrit à trois reprises à une compagnie qui opère dans le pays pour demander la liste de personnes qui ont communiqué par téléphone avec le feu Président de la République deux semaines avant son assassinat. Celle-ci a dédaigné.

Les auteurs, dénonce le PDG de la Radio Télé Scoop, Garry Pierre Paul Charles, ont l’intention de remplacer juge Garry Orélien pour mieux asseoir leur coup d’État, dit-il. Ils l’ont privé de tout moyen. Ils veulent mettre en accusation Claude Joseph et Ariel Henry. Ils veulent orienter le dossier vers d’autres cibles. Les concepteurs œuvrent à évincer Ariel Henry pour accaparer le pouvoir. Ils conduisent le dossier de façon à mettre en accusation Martelly.

Mozard Lombard,

Éditorialiste chez Radio Télé Scoop,

Tél : (509) 3147-1145,

Email : [email protected]

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.