Home Actualités Haïti débat : Anderson Desroche prévient Ariel Henry des conséquences de toute augmentation des prix de l’essence
Actualités - décembre 3, 2021

Haïti débat : Anderson Desroche prévient Ariel Henry des conséquences de toute augmentation des prix de l’essence

Le syndicaliste Jacques Anderson Desroche met en garde le Premier ministre Ariel Henry des implications de son projet de revoir à la hausse les produits pétroliers sur le marché local. Monsieur Desroche invite le chef de la primature à penser de préférence à définir un modus operandi pour atténuer la pression sur la population.

Jacques Anderson Desroche avise le chef du gouvernement haïtien, le Dr Ariel Henry, des conséquences de toute mesure visant à augmenter le cours de l’essence sur le marché national. L’augmentation des prix des produits pétroliers, explique-t-il, va impliquer l’augmentation des prix de tous les autres produits de consommation.

Ainsi, le syndicaliste recommande au Premier ministre haïtien de préciser un modus operandi, une manière de procéder, pour alléger le poids sur la population.

« Il Faut un modus operandi pour atténuer la charge sur la population. A une décision manu militari, nous donnerons une réponse manu militari », a-t-il dit.

Anderson Desroche invite les responsables à régulariser le marché. Il pense que si ce marché était régularisé, le pays ne se serait pas sombré dans le précipice.

« Nous sommes le seul pays de la caraïbes à ne pas disposer de tanks de stockage. Si les vendeurs décident de cesser de nous vendre pour un certain moment, nous périrons », a-t-il fait savoir, soulignant que chaque mois l’État haïtien a besoin de 30 millions de gallon de gaz. Parmi lesquels comptent 12 millions de gallon de diesel. De ces 12 millions, 10 millions s’acheminent au secteur privé. Les 2 autres millions desservent le secteur du transport en commun.  

Mozard Lombard,

Éditorialiste chez Radio Télé Scoop,

Tél : (509) 3147-1145,

Email : [email protected]

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *