Home Actualités Haïti débat : Dieudonné Lhérisson et Bénédict Sénatus condamnent le conflit survenu lors de l’installation du SG Josué Pierre Louis dans les parages du palais national
Actualités - novembre 26, 2021

Haïti débat : Dieudonné Lhérisson et Bénédict Sénatus condamnent le conflit survenu lors de l’installation du SG Josué Pierre Louis dans les parages du palais national

Les responsables des partis PLANSPA et Fraternité Haïti, Dieudonné Lhérisson et Bénédict Sénatus, déplorent l’antagonisme produit dans les environs du palais national ce mercredi 25 novembre 2021, lors de l’installation du docteur Josué Pierre Louis comme nouveau Secrétaire général de la Présidence en remplacement de Lyonel Valbrun.

La mêlée survenue ce jeudi aux abords de la Maison présidentielle, explique Dieudonné Lhérisson, traduit la culture de crise caractérielle haïtienne qui a conduit le pays dans la situation de crise où il est maintenant. Depuis 1804, Haïti ne dispose pas d’un plan global de développement. Aucun pays ne peut aspirer au développement sans un plan global de développement, sans le dynamisme des trois P : plan, programme, projet. Haïti ne dispose pas d’un plan de résolution de crise.

« Ce qui sest passé dans les parages du palais national ne métonne pas. Je conseille au Premier ministre Ariel Henry de faire usage de larme de la dialectique, de faire preuve de consensus pour que ces spectacles ne se reproduisent plus », a renchéri le leader du parti Plateforme Nationale du Secteur Populaire Haïtien.

Intervenant sur la décision du Premier ministre de remplacer Monsieur Valbrun à la tête du secrétariat général de la présidence, le sociologue Bénédict Sénatus, de son coté, soutient que le chef du gouvernement a agi suivant les prescrits de l’accord du 11 septembre signé avec des acteurs de l’échiquier politique, dont les responsables du secteur démocratique et populaire, du SDP.

« Le PM a agi suivant les dires de laccord du 11 septembre », a-t-il fait savoir, avant d’enchainer que Monsieur Valbrun aurait dû faire preuve de compréhension de plier bagage sans ambages eu égard au contexte politique. Il n’aurait pas dû engager une bataille contre le Premier ministre.

Mozard Lombard,

Éditorialiste chez Radio Télé Scoop,

Tél : (509) 3147-1145,

Email : [email protected]   

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.