Home Actualités Scoop édito: Ariel Henry a pris son baptême de feu ce dimanche
Actualités - octobre 19, 2021

Scoop édito: Ariel Henry a pris son baptême de feu ce dimanche

Ariel Henry vient de prendre son baptême de feu.  Pour sa toute première expérience dans la question de commémoration de dates historiques en Haïti comme Premier ministre sans être pour autant Président de la République mais faisant office de chef d’État, il a dû prendre ses jambes à son cou, à l’occasion du 225èm anniversaire de l’assassinat du père fondateur de la nation, Jean Jacques Dessalines, ce dimanche 17 octobre 2021 écoulé, à la base de CIMO, au bas de Delmas. Il n’a pas pu atteindre la destination.

Ariel Henry a été humilié ce dimanche avec son équipe par les seigneurs qui sèment la terreur à Port-au-Prince. Les bandits étaient en démonstration au bas de Delmas. Ils ont fait fuir le Premier ministre haïtien, l’État haïtien. Ils ont fait ce qu’ils ont empêché à l’État haïtien de faire. Ils sont parvenus à faire le geste symbolique en déposant des gerbes de fleurs sous la statue de l’Empereur dans le lieu de son assassinat, au carrefour de l’aviation, dit-on. 

Les bandits supplantent l’État haïtien, le réduisent à sa plus simple expression. Avec Ariel Henry, l’État haïtien continue sa descente aux enfers. Qui peut sauver notre État? Qui pour le ressusciter, le tirer du tréfonds de l’abime?

Ariel Henry, en réalité, a été doublement humilié. À côté de l’avanie des bandits du bas de Delmas, le Premier ministre haïtien a été déshonoré par les agents de la PNH. 

Les policiers, nous rapporte GPPC, ont applaudi les coups de feu qui ont fait fuir le chef du gouvernement haïtien. Ils étaient, explique Garry Pierre Paul Charles, apparemment en rébellion. Ils sont dépourvus de tout. Ils ne perçoivent pas leur salaire régulièrement. Ils sont sous équipés, maltraités. Ils n’ont pas d’armes, de minutions. Ils refusent d’engager le combat avec les bandits.

Les bandits ont le champ libre. À bon entendeur salut!

Mozard Lombard,

Editorialiste chez Radio Télé Scoop,

Tél : (509) 3147-1145,

[email protected]

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *