Home Actualités Haïti débat : Le DG du BMPAD, Ignace St Fleur, annonce la disponibilité du gaz à Varreux depuis dimanche
Actualités - octobre 20, 2021

Haïti débat : Le DG du BMPAD, Ignace St Fleur, annonce la disponibilité du gaz à Varreux depuis dimanche

Le directeur général du Bureau de Monétisation des Programmes dAide au Développement, Fils-Aimé Ignace St Fleur, annonce, ce mercredi 20 octobre 2021, la disponibilité dune commande de produits pétroliers dans le pays. En vue de faciliter la distribution de ces produits Monsieur St Fleur préfigure la mise en place dun Task-force à partir de ce jeudi 21 octobre en cours par rapport au problème de linsécurité auquel fait face les transporteurs.

Nous annonçons que le gaz est disponible. Le bateau est entré au pays depuis dimanche. Nous avons du carburant à Varreux. Depuis lundi les produits étaient à la disposition des transporteurs. Mais, ils ne se sont pas présentés, explique le DG du BMPAD, sur le plateau de la Radio Télé Scoop, à l’émission Haïti débat, ce mercredi.

Annonçant la disponibilité du gaz au terminal de Varreux, le directeur général du BMPAD évoque le problème de l’insécurité que confrontent les chauffeurs qui assurent la distribution où des gens armés ont détourné des camions transporteurs de produits. Par rapport à ce problème, il informe de son initiative de mettre sur pied un Task-Force, une force opérationnelle, une commission avec tous les instances concernées, dont le ministère du commerce, la PNH, les transporteurs, les syndicats chauffeurs.  

« Nous travaillons pour voir dans quelle mesure dici demain (jeudi) nous pouvons monter ce Task-Force », s’engage le patron du bureau de monétisation, annonçant l’arrivée de deux autres bateaux de commande de carburant jeudi et samedi en Haïti.   

Monsieur St Fleur appelle le gouvernement à la réorganisation du secteur pétrolier dans le pays. « Aujourdhui est le moment idéal pour le gouvernement du Dr Ariel Henry qui nest pas élu de porter un changement dans la structure de ce secteur », a-t-il fait savoir, soulignant que les vendeurs au gallon jaune ne sont pas responsables du problème de la rareté de carburant en Haïti.

« Cest le problème de la rareté qui au contraire est à la base de leur affluence dans les pompes. Sil ny avait  pas de rareté, ils ne se seraient pas engouffrés dans les stations d’essence », explique Ignace St Fleur, répondant aux questions de Garry Pierre Paul Charles.

Mozard Lombard,

Éditorialiste chez Radio Télé Scoop,

Tél : (509) 3147-1145,

Email : [email protected]

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *