Home Actualités Haïti débat : On doit rester dans le cadre bicéphale, il nous faut aussi un président, exige Youri Latortue
Actualités - août 13, 2021

Haïti débat : On doit rester dans le cadre bicéphale, il nous faut aussi un président, exige Youri Latortue

Youri Latortue exprime la nécessité de combler la vacance présidentielle pour rester dans la logique d’un État bicéphale. L’ex sénateur de l’Artibonite invite les acteurs à se sacrifier pour débrouiller la crise socio-politique qui gangrène le pays.

« Moi, je pense quil nous faut un président. On doit rester dans le cadre bicéphale, cest-à-dire un État avec deux têtes : un Premier ministre et un président. Il faut faire des sacrifices », a exprimé Monsieur Latortue, à l’émission Haïti débat, de ce vendredi 13 août 2021.

Le coordonnateur du parti AAA en a profité pour évoquer la question de l’insécurité qui ronge le pays. Le rétablissement du climat  sécuritaire, nous dit-il, est une urgence.

La première chose à faire présentement, indique Youri Latortue, c’est de restaurer la sécurité dans le pays. La sécurité nous tient à la gorge. On doit faire une évaluation. On doit donner à la PNH les équipements nécessaires. Il nous faut un État fort. Il faut mettre de l’ordre dans le pays.

Interviewé par Garry Pierre Paul Charles, Youri Latortue appelle l’opposition à l’unité. « Il faut une unité au sein de lopposition,  si lon voulait vraiment prendre le pouvoir. Sinon, on risque de le perdre au profit dun out sider. Si lopposition se mettre ensemble pour dégager une alternative, je peux ne pas me présenter aux prochaines élections comme candidat à la présidence. Je peux me représenter aux sénatoriales », a fait savoir l’ancien président du Grand Corps.

« Si lon refuse de se mettre ensemble, on sera tous perdant. On le sera définitivement. Lopposition doit tirer les conséquences de ses inconséquences. Lopposition doit faire une auto-évaluation », a renchéri le leader du parti Ayiti An Aksyon.

Mozard Lombard,

Éditorialiste chez Radio Télé Scoop,

Tél : (509) 3147-1145,

Email : [email protected]       

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *