Home Actualités Haïti débat : Intervention mitigée de Danton Léger, suite à son invitation au parquet de Petit Goave
Actualités - juin 1, 2021

Haïti débat : Intervention mitigée de Danton Léger, suite à son invitation au parquet de Petit Goave

Me Danton Léger avoue-t-il vaincu ? Après son invitation au parquet de Petit Goave prévue pour ce vendredi 4 juin 2021 qui arrive sous peu, suite à sa vidéo qui circule sur les réseaux sociaux où il a brandi des machettes en compagnie d’autres individus pour exprimer sa volonté de bloquer le référendum de Jovenel Moise, l’ancien député de Léogane a eu une intervention plutôt défavorable ce mardi sur les ondes de la Radio Télé Scoop.

Les machettes que nous avions brandies, exprime le juriste, étaient un simple symbolisme. Si nous devons en prendre pour bloquer le référendum, nous en prendrons. Tout ce que fait présentement Jovenel Moise est inconstitutionnel. Son mandat est épuisé. Je suis en face d’un pouvoir de facto. Nous sommes arrivés à un carrefour où les autorités de l’État sèment le désordre dans le pays. Nous décidons de répondre par la violence. Nous n’avons rien contre le peuple. Nous n’allons pas attaquer la population. Mais, quant aux bureaux de vote nous allons les détruire. Nous allons attaquer les locaux.

Me Jean Danton Léger confirme qu’il se rendra vendredi au parquet de Petit Goave pour répondre à l’invitation du Commissaire Emmanuel René. « Vendredi je vais au parquet avec le peuple à mes trousses. Le commissaire sait très bien que les machettes que nous avions exhibées étaient une prétention. Il ne s’agissait pas d’une infraction. Je n’avais rien matérialisé avec ces machettes que j’avais à ma disposition. Les autorités ne font rien là que de la persécution politique », estime l’ancien commissaire du gouvernement de Port-au-Prince.

L’invitation pour ce vendredi, ajoute Monsieur Léger, serait une occasion pour aller dire au commissaire de Petit Goave qu’il est illégal et qu’il a hérité d’un pouvoir illégal. Le commissaire Emmanuel René a menti dans sa lettre d’invitation. Nous n’avons pas brandi de machettes en pleine rue. Lors de cette exhibition, nous étions à l’intérieur. Qu’il montre qu’il a de la couille pour exprimer clairement que c’est à moi qu’il en a.  

Après avoir tenu un discours, dans un premier temps, de violence et de bravoure, Me Danton Léger n’avoue-t-il pas vaincu ?

« Il y a des petites corrections que je dois apporter au niveau de mon comportement », a reconnu l’ancien parlementaire, interviewé par Garry, Présimon, Campane et Val au téléphone.

Reconnaissant son mauvais comportement, l’invité au parquet de Petit Goave affirme être démocrate. « Nous sommes démocrates. La bataille que nous menons est une bataille démocratique. La bataille que nous voulons mener, c’est une bataille pour conduire le pays vers le développement », a-t-il garanti.

Mozard Lombard,

Éditorialiste chez radio Télé Scoop,

Tél : (509) 3147-1145,

Email : [email protected]

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *