Home Actualités Haïti/Baccalauréat : Pour cause de COVID-19, la session extraordinaire du bac n’aura pas lieu cette année non plus
Actualités - juin 2, 2021

Haïti/Baccalauréat : Pour cause de COVID-19, la session extraordinaire du bac n’aura pas lieu cette année non plus

Cette année, il n’y aura pas de reprise des examens de fin d’études secondaires, telle est l’une des plus importantes mesures annoncées, ce mercredi 2 juin 2021, par le ministre de l’Education nationale et de la Formation professionnelle ; mesure à inscrire dans toute la série envisagée par le gouvernement dans le cadre de la lutte contre la COVID-19 qui attriste et endeuille des familles haïtiennes.

Cependant, pour éviter de pénaliser les candidats qui n’auront pas réussi au cours de la session ordinaire 2020-2021, le ministre Pierre Josué Agénor Cadet informe qu’ils auront droit à des séances de remédiation ; par la suite ils pourront, au moment voulu, participer aux examens du bac permanent.

A cause de cette pandémie, la même disposition a été arrêtée à la fin de l’année académique 2019-2020.

Au cours de cette conférence de presse, le titulaire de l’Education nationale est revenu sur l’arrêté du 31 mai 2021 renouvelant pour une quinzaine de jours l’état d’urgence sanitaire, arrêté dont le deuxième article fixe au 11 juin prochain la fermeture des classes. Aux dires du ministre Cadet, si un établissement scolaire se trouve dans l’impossibilité programmatique de boucler les examens à cette date, il peut s’arranger pour le faire dans un jour, deux ou trois jours plus tard, et tout ceci dans le respect des prescriptions du protocole sanitaire du ministère reprenant les mesures liées aux gestes capables d’entraver la propagation du nouveau Corona Virus.

Quant aux dates de passation des examens officiels, elles demeurent inchangées, rassure le numéro Un de l’Education nationale.

Concernant la circulaire du 1er juin 2021 émanant du ministère de l’Education nationale et de la Formation professionnelle(MENFP) traitant de la lutte contre la COVID-19, le ministre Cadet rappelle aux directeurs techniques et aux directeurs départementaux de l’éducation qu’ils sont tenus de la faire appliquer dans toute sa teneur aux fins de préserver la santé de tous ceux qui fréquentent le milieu scolaire et les entités centrales et déconcentrées du ministère.

Enfin, le titulaire de l’Education nationale rappelle aux chefs d’établissements que la disposition interdisant les cérémonies de graduation, les fêtes de fin d’année et les journées récréatives dans les écoles, cette disposition ne sera nullement allégée pas avant que la situation sanitaire le recommande. Quant à ceux qui pensent pourvoir contourner cette disposition, le ministre les appelle à la sagesse étant donné qu’ils peuvent s’exposer à de sévères sanctions disciplinaires.

Idson Saint-Fleur

[email protected]

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.