Home Actualités Haïti débat : Léon Charles va-t-il relever les défis ?
Actualités - novembre 16, 2020

Haïti débat : Léon Charles va-t-il relever les défis ?

La Police Nationale d’Haïti a changé de tête. Nommé par arrêté présidentiel dans le journal officiel Le Moniteur, Léon Charles a été remis au sommet de la PNH. Il a investi ses fonctions, ce lundi 16 novembre 2020 en remplacement de Normal Rameau n’ayant pas pu rétablir l’ordre dans le pays après un an de direction.

Le nouveau directeur avait déjà occupé le poste après le départ forcé du président Aristide en 2004, lors de la transition du gouvernement Boniface/Latortue. Il avait remis sa démission en 2005 dans un contexte de crise de sécurité nationale.

L’ancien chef de la garde Côtière d’Haïti a repris la direction générale ce lundi dans des conditions encore plus corsées avec l’expansion du phénomène de gangstérisassions et de kidnapping dans le pays.  

Léon Charles, va-t-il réussir le pari d’assurer la sécurité de la nation ? Le pays était armé en 2005. Aujourd’hui, il l’est encore plus. En 2005, il y avait près de 250 000 armes en circulation sur le territoire national, selon des experts. Aujourd’hui, le nombre est doublé pour certains et quadruplé pour d’autres.

Le pays a besoin de résultat sur le plan de la sécurité à très court terme pour faciliter l’organisation des prochaines élections indispensables pour renouveler le personnel politique. Mais les défis sont nombreux. En plus du problème de l’armement, du phénomène de gangstérisassions et de kidnapping, Léon Charles aura fort à faire pour résoudre la crise interne de la PNH qui est à deux doigts d’une implosion.

La Police Nationale est démobilisée, syndicalisée, divisée et politisée. Les policiers adhèrent au parti. Ils développent des relations partisanes. Le haut état-major se bat pour le poste de directeur général.

De surcroit, certains de nos agents n’ont pas d’armes. Ceux qui en ont une en leur possession, souvent, font face à un problème de minutions. Nos flics infiltrent les gangs. Ils ne perçoivent pas régulièrement leur faible salaire.

Tenant compte de la situation de l’institution couplée de la crise sécuritaire nationale indexée sur la crise politico-économique du pays, que peut-on espérer de Léon Charles ? Peut-il renverser la vapeur ? Changer la donne ? Relever les défis ?

Mozard Lombard,

Éditorialiste chez Radio Télé Scoop,

Tél : (509) 3147-1145,

Email : [email protected]  

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *