Home Actualités Haïti débat : Avec le nouveau décret, le pouvoir de la Cour des Comptes est renforcé, affirme Jovenel Moise
Actualités - novembre 10, 2020

Haïti débat : Avec le nouveau décret, le pouvoir de la Cour des Comptes est renforcé, affirme Jovenel Moise

Le président de la République, Jovenel Moise, a insisté sur la question de la réforme institutionnelle au sein de l’État haïtien. Il exprime la nécessité de transformer cet État prédateur, dit-il, en un État serviteur.

À moins de trois mois du terme de son mandat, soit le 7 février 2021, selon l’opposition politique haïtienne, et moins de 15 mois, le 7 février 2022, d’après le pouvoir, Jovenel Moise s’engage à réformer l’État haïtien.

« Je ne suis pas attaché à un mandat. Je suis attaché à des réformes », insiste-t-il, à l’émission Haïti débat de ce mardi 10 novembre 2020, avant d’enchainer que ce qui doit nous intéresser, c’est le bien-être collectif.

Le chef de l’État a publié vendredi dernier dans le journal officiel Le Moniteur un décret indiquant que la Cour Supérieure des Comptes et du Contentieux Administratif, en cas de sollicitation, peut donner un avis consultatif sur les questions relatives à la législation sur les finances publiques, entre autres. Avec ce décret, le président affirme que le pouvoir de la Cour est renforcé.

« Dans la situation que nous nous trouvons aujourd’hui, nous ne pouvons pas nous arroger le droit de continuer à faire du marchandage. Nous avons pris ce décret en vue de faciliter la réalisation des projets conçus à l’intention de la population au moment prévu sans marchandage », explique-t-il, répondant aux questions de Gary, Val et Campane.

Le locataire du palais national, dans la foulée, a réaffirmé son engagement électoral de répondre aux besoins en énergie électrique de la population. « Je me suis investi à ce niveau pour la distribution du courant électrique parce que je sais qu’aucun pays ne peut être développé sans électricité. De toutes les manières, je donnerai de l’électricité », indique-t-il.

Jovenel Moise a exprimé aussi la nécessité d’organiser des élections dans le pays pour renouveler le personnel politique. « Pour passer le pouvoir à quelqu’un d’autre, il faut organiser les élections. Dans les prochaines joutes électorales, si un candidat pense que je vais le favoriser, il s’enfonce le doigt dans l’œil jusqu’à la gorge. Que le meilleur gagne », a signifié le chef de l’État sur le plateau de la Radio Télé Scoop.

Mozard Lombard,

Éditorialiste chez Radio Télé Scoop,

Tél : (509) 3147-1145,

Email : [email protected]

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *