Home Actualités Haïti débat : Liné Balthazar indigné et préoccupé du climat d’insécurité, après l’attaque meurtrière contre des proches de Youri Latortue
Actualités - octobre 13, 2020

Haïti débat : Liné Balthazar indigné et préoccupé du climat d’insécurité, après l’attaque meurtrière contre des proches de Youri Latortue

Le coordonnateur du PHTK, Liné Balthazar, se dit indigné du climat d’insécurité qui règne dans le pays depuis quelque temps, après l’attaque meurtrière des bandits armés contre des proches de l’ancien sénateur de l’Artibonite, Youri Latortue. En désaccord avec la manière dont le nouveau CEP a été formé, le conseiller du président de la République ne cache pas ses inquiétudes de la situation du pays.

Liné Balthazar a exprimé sa préoccupation par rapport au climat d’insécurité chronique qui prévaut en Haïti. Participant à l’émission Haïti débat du mardi 13 octobre en cours, le chef du PHTK a témoigné de son indignation de l’attaque mortelle perpétrée dans les locaux du bureau de l’ex président du Sénat haïtien, Youri Latortue.

Comme citoyen et père de famille, indique-t-il, j’en suis indigné. Car, je suis un demandeur de sécurité. Comme responsable politique, j’en suis grandement préoccupé.

Sans vouloir citer de noms, Monsieur Balthazar annonce avoir déjà entamé des discussions très avancées avec des personnalités de l’opposition afin de créer un espace sécuritaire où il y a de la stabilité politique.

« Nous voulons créer un espace où l’on peut monter des entreprises. Un espace où il y a de l’instabilité politique, on ne peut pas entreprendre », a signifié le dirigeant du PHTK.

Déplorant la situation de l’insécurité du pays, le conseiller politique du chef de l’État a exprimé son désaccord contre le mécanisme de formation du nouveau Conseil Électoral Provisoire.

« J’ai toujours dit au président que tout processus électoral doit être enclenché sous la base d’un consensus. Quand on entame un processus électoral, il faut un minimum de consensus. Si l’on décide de mettre sur pieds un CEP qui inspire confiance, celui-ci doit être inclusif », a-t-il fait savoir au micro de la Radio Scoop FM, répondant aux questions de Garry, Val et Campane.

Mozard Lombard,

Éditorialiste chez Radio Télé Scoop,

Tél : (509) 3147-1145,

Email : [email protected]

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *