Home Actualités Scoop édito : En moins de deux mois, le pouvoir a fait ce qu’il devait faire qu’il n’a pas fait en plus de trois ans en Haïti
Actualités - octobre 8, 2020

Scoop édito : En moins de deux mois, le pouvoir a fait ce qu’il devait faire qu’il n’a pas fait en plus de trois ans en Haïti

Après plus de trois ans de mandat marqué par de graves erreurs qui ont conduit le pays dans une série de crises à répétition, le pouvoir accomplit des actions vitales qui peuvent soulager la souffrance de la population.

Après avoir pris des mesures impopulaires qui ont fait descendre le pays aux enfers, le président de la République semble vouloir reprendre le chemin du peuple. Si le chef de l’État affichait des positions en faveur du patronat qui lui en a fait voir trente-six chandelles au cours de son quinquennat, aujourd’hui on peut dire qu’il est en train de se rattraper.

Si le pouvoir avait opté en juin 2018 pour l’augmentation du cours du pétrole qui a déclenché des hostilités, pendant que le peuple, comme s’est encore le cas aujourd’hui, était dans une situation de désœuvrement total, il a rebroussé chemin cette semaine.

En moins de deux mois, le pouvoir a fait ce qu’il devait faire qu’il n’a pas fait en plus de trois ans en Haïti. Qu’est ce qui explique ce redressement ? En tout cas, ces dernières semaines l’État haïtien a mis le cap sur les élections avec la formation du nouveau Conseil Électoral Provisoire nommé par arrêté présidentiel, dans le journal officiel Le Moniteur, le vendredi 18 septembre écoulé.

Peu après la nomination du CEP, les autorités haïtiennes ont gonflé les muscles en prenant les décisions nécessaires qui ont conduit le dollar à faire une chute spectaculaire au profit de la gourde. La baisse de la devise américaine sur le marché local a produit un effet positif sur le coût de la vie. Depuis quelques semaines, on observe une déflation des prix de certains produits de base dans le pays.

Consécutivement aux dispositions prises pour faire baisser le dollar qui est à la base du taux d’inflation en Haïti, le gouvernement a diminué les prix des produits pétroliers sur le marché haïtien.

Le pouvoir n’a pas que le dollar et le pétrole comme actifs. On observe aussi ce mois-ci à l’échelle nationale une grande embellie au niveau de l’électricité.

Les actions populaires accomplies par les autorités haïtiennes ces dernières semaines peuvent-elles aider le président à restaurer son image ?

Mozard Lombard,

Éditorialiste chez Radio Télé Scoop,

Tél : (509) 3147-1145,

Email : [email protected]

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *