Home Actualités Haïti débat : Jodson Durogène croit que Fanmi Lavalas est le parti du moment le plus populaire en Haïti
Actualités - août 13, 2020

Haïti débat : Jodson Durogène croit que Fanmi Lavalas est le parti du moment le plus populaire en Haïti

Les conditions ne sont pas réunies pour organiser des élections dans le pays. Nous n’irons pas aux élections avec Jovenel. Les manifestations peuvent s’arrêter. Mais, la mobilisation ne s’arrête pas. La transition est inévitable. Nous sommes favorables à un consensus largement large pour réaliser cette transition réformatrice et refondatrice, telles sont les déclarations du porte-parole du parti Fanmi Lavalas, Jodson Durogène, participant à l’émission Haïti débat du jeudi 13 août 2020.

Le parti Fanmi Lavalas réaffirme sa position de ne pas prendre part à une élection organisée sous l’obédience du régime en place. Il soutient cette position pour ne pas contredire sa contestation de la présidence de Jovenel Moise depuis avant son investiture.

« L’une de notre plus grande force, c’est notre cohérence. Nous aurions été très incohérents après notre récusation du pouvoir de Jovenel de décider de participer à une élection sous sa direction », a signifié le juriste Jodson Durogène, avant d’enchainer que si on en organise une aujourd’hui dans le pays, personne ne peut battre l’ancien président Jean Bertrand Aristide.

« Si on organise une élection aujourd’hui en Haïti en respectant scrupuleusement le principe une personne pour un vote, personne ne peut l’emporter sur Fanmi Lavalas », a déclaré Monsieur Durogène.

Toutefois, l’homme de loi croit que le climat de l’insécurité qui règne aujourd’hui en Haïti n’est aucunement propice à la réalisation des élections. Dans cette optique, il pense qu’il nous faut une transition. Cette transition, dit-il, doit être réformatrice et refondatrice.

Selon le Professeur Durogène, la mobilisation ne s’immobilise pas. « Ce sont les manifestations qui s’arrêtent. La mobilisation ne se  contient pas », indique-t-il.

Le représentant de l’organisation Fanmi Lavalas est très favorable à la mise en place d’une transition pour succéder à Jovenel Moise au timon des affaires de l’État haïtien.

« Nous nous étions réunis à l’hôtel Villa Thérèse la fois dernière dans l’idée de mobiliser un ensemble d’acteurs pour pouvoir réaliser la transition. Nous sommes favorables à une transition largement large. Ainsi, nous n’avons aucun problème pour rencontrer personne. Il y a qu’un seul tambour qui se bat aujourd’hui dans le pays, c’est le tambour de la transition. Les discutions avancent », a-t-il fait savoir.

Mozard Lombard,

Éditorialiste chez la Radio Télé Scoop,

Tél : (509) 3147-1145,

Email : [email protected]  

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *