Home Actualités Scoop édito : Normil Rameau pris pour bouc émissaire, Joseph Jouthe ne cherche-t-il pas à protéger son poste ?
Actualités - août 10, 2020

Scoop édito : Normil Rameau pris pour bouc émissaire, Joseph Jouthe ne cherche-t-il pas à protéger son poste ?

La question de l’insécurité est récurrente en Haïti. Elle revient incessamment sur la table de discussion. Depuis après la chute des Duvalier, elle est devenue itérative. Sa progression récursive n’a pas changé ces trois dernières années. Si nous avons déjà trouvé des solutions à nos problèmes chroniques, cela ne concerne pas la situation d’insécurité constante du pays.

Depuis quelque temps, on assiste impuissamment à la gangstérisation d’Haïti.  Le problème est tel que les bandits armés, régnant en maitre sur le territoire national, supplantent l’État haïtien. Nous ne sommes pas une République féodale. Mais, on assiste à la seigneurie des gredins dans la société haïtienne.

Au jour d’aujourd’hui, les sacripants font la loi dans le pays. La justice est terrassée. Les autorités judiciaires haïtiennes n’ont de cesse d’annoncer des dispositions, mais sans effet. La machine infernale de l’insécurité continue de faire des morts, et ce, même parmi nos plus jeunes enfants.  

La question de l’insécurité demeure un défi majeur pour la justice haïtienne. Chargée de protéger, entre autres, les vies et les biens, la PNH faillie à sa mission n’existe que de nom. L’incapacité de ses directeurs généraux à trouver une formule pour surmonter le problème de l’insécurité du pays témoigne de sa grande faiblesse. De Michael Gédéon à Rameau Normil la plaie n’a pas fermé. L’institution policière est privée de tout. Faute de moyens, la police nationale d’Haïti est réduite à néant. Elle est trahie par ses propres gardiens.

« Que pouvons-nous espérer de la PNH, sachant que nos agents intègrent les différentes bandes de gangs du pays », déplore Garry Pierre Paul Charles à l’émission Haïti débat du lundi 10 août 2020.

Évoquant la crise de l’insécurité du pays, lors de la cinquième édition du dialogue communautaire présidentiel, organisé au palais national, dimanche dernier, le premier Ministre, Joseph Jouthe, a exprimé son  insatisfaction totale du travail du DG Normil à la tête de la Police Nationale.

« Je ne suis pas satisfait de la performance de la PNH. J’attends des résultats. Je n’ai pas de culture de l’échec. Je suis venu pour obtenir des résultats. Je veux de la sécurité sur toute l’étendue du territoire national », a exhorté le PM, avant d’ajouter que je suis un paysan. Si j’aurais été révoqué, j’en aurais vraiment honte. Il faut que la PNH mette la bouchée double. Je lui ai fait confiance. Car, elle a les compétences requises.

Selon le numéro 1 du gouvernement, près de 200 citoyens haïtiens sont à l’affût pour devenir PM. Joseph Jouthe jette-t-il toute la responsabilité du climat d’insécurité qui règne dans le pays sur Rameau Normil pour protéger son portefeuille Ministériel?

Mozard Lombard,

Éditorialiste Chez la Radio Télé Scoop,

Tél : (509) 3147-1145,

Email : [email protected]  

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *