Home Actualités Sous l’administration de Jovenel, il y a une chose qui frappe tout le monde, c’est l’incompétence des uns et des autres, lance Emmanuel Ménard
Actualités - août 11, 2020

Sous l’administration de Jovenel, il y a une chose qui frappe tout le monde, c’est l’incompétence des uns et des autres, lance Emmanuel Ménard

Analysant la situation actuelle du pays, Emmanuel Ménard invite les acteurs politiques haïtiens au consensus. Fustigeant l’incompétence caractéristique de l’administration de Jovenel Moise, le président du parti Force Louverturienne Réformiste n’écarte pas la possibilité de voir le pays disparaitre si la classe politique haïtienne ne se dispose pas à trouver au plus vite un terrain d’entente.

Emmanuel Ménard déplore le climat de division qui règne au sein des acteurs haïtiens. Il sollicite l’abnégation des protagonistes pour extraire Haïti de l’ornière. Seul un consensus, dit-il, peut sortir le pays de cette impasse. Aucun effort ne doit pas être trop grand pour sauver le pays. L’heure du sacrifice est venue.

Monsieur Ménard invite les acteurs à construire une nouvelle alternative en propulsant, non pas une personne, mais de préférence les idées. « Nous devons propulser les idées. Nous n’avons pas à mettre en avant un individu », a-t-il fait savoir.

Professeur Jean Marie Vianey Emmanuel Ménard ne voit pas d’un bon œil l’organisation des prochaines élections dans le pays avec le système établi qui ne date pas d’aujourd’hui. Si la société, indique-t-il, réaliserait une élection avec la même ingénierie politique, ce serait une élection de plus.

L’homme de lettre, lors de cette causerie avec les présentateurs de l’émission Haïti débat, n’a pas avalé sa langue. Désapprouvant la mauvaise gouvernance du pays, il a vertement critiqué l’équipe au pouvoir. Sous l’administration de Jovenel Moise, lâche-t-il, il y a une chose qui frappe tout le monde, c’est l’incompétence des uns et des autres.

Mozard Lombard,

Éditorialiste de la Radio Télé Scoop,

Tél : (509) 3147-1145,

Email : [email protected]

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *