Home Culture Anthony Pascale dit Konpè Filo est décédé, laissant son empreinte indélébile dans la société haïtienne
Culture - juillet 31, 2020

Anthony Pascale dit Konpè Filo est décédé, laissant son empreinte indélébile dans la société haïtienne

Le journaliste engagé et militant Anthony Pascale dit Konpè Filo est décédé ce vendredi 31 juillet. Le célèbre présentateur de l’émission « Kalfou » sur la RTG avait des problèmes de santé, a tweeté le journaliste Roberson Alphonse qui parle d’une perte pour la coopération.

Konpè Filo est un homme de grande culture et militant engagé dans la lutte pour le renversement du régime de Duvalier.  Le départ pour l’au-delà de Konpè Filo va laisser un grand vide dans le milieu culturel haïtien puisque ce dernier était considéré comme un « Mapou » dans la société haïtienne.  

L’icône de la presse haïtienne, Konpè Filo n’a pas eu la chance d’être admis à l’hôpital. Il a rendu l’âme dans l’ambulance.  Anthony Pascale « Konpè Filo » qui a fait de la prison pour sa conviction à l’époque de la dictature féroce de Duvalier, fut parti en exil au Venezuela dans les années 80.  Sa mort coïncide à la date de naissance de Jean Dominique.

Des pluies de regrets de sa disparition ruissellent sur les réseaux socio. Plusieurs personnalités saluent le départ de ce personnage emblématique qui a laissé son empreinte indélébile dans la société haïtienne. Konpè Filo a vécu toute sa vie à Martissant, quartier populaire pris en otage par les gangs armés. 

Liliane Pierre-Paul, présentatrice vedette du Journal 16h sur les ondes de Kiskeya, présente toutes les vertus  de Konpè Filo, journaliste reporter hors pair qui s’était investit également dans le théâtre.

« Il est l’homme qui pardonne tout, sans rancœur, l’argent n’était pas important à ses yeux. Il est d’une générosité absolue. C’est un personnage singulier qui détient une sensibilité artistique extraordinaire », décrit Liliane Pierre-Paul.

« Machwè won », est un des jeux de mots créoles inventés par Konpè Filo qui tourmentait les pro-duvaliériste. Au retour d’exil, le défunt avait contribué dans la promotion de la langue créole, le vodou, etc…  

Pour Liliane Pierre-Paul, son émission « Kalfou », diffusé  sur Télé Ginen témoigne de son  tempérament et engagement typique du personnage. « Il ne se plaint jamais », retient encore Liliane de son cousin éloigné.  

Le cinéaste Arnold Antonin qui se dit attristé par la mort de Konpè Filo, croyait que ce dernier était hors du danger après son opération. « Il est mort en paix et en même temps avec peine vu l’état actuel du pays », estime le cinéaste.  Il présente Konpè Filo comme un bon journaliste qui s’est distingué durant la période duvaliériste. Un vodouisant de conviction. Un conciliateur.

Le président de l’Association des Medias Indépendants, Venel Rémarais salue le départ d’un citoyen engagé. « Il s’était ligué pour le respect des droits humains et sa contribution dans la lutte pour la démocratie était considérable. Il restera vivant dans l’esprit de tous les Haïtiens », a-t-il fait savoir.  

Michelson Césaire

Rédacteur de Radio Télé Scoop

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *