Home Actualités Festivités de Car Wash à Port-au-Prince : Tony Mix dans le viseur des autorités judiciaires haïtiennes
Actualités - juillet 13, 2020

Festivités de Car Wash à Port-au-Prince : Tony Mix dans le viseur des autorités judiciaires haïtiennes

Les autorités haïtiennes envisagent de prendre des mesures contre Tony Mix qui a réuni des milliers de personnes dans des festivités de Car Wash à Port-au-Prince. Le DJ a rassemblé une marée humaine dans la capitale haïtienne ce weekend, tandis que le coronavirus, qui fait des ravages chez nos voisins, est revu à la hausse cette semaine en Haïti.

Le phénomène de Car Wash est revenu à Port-au-Prince et dans ses environs en plein Covid-19, alors que la pandémie a atteint son apogée à Miami où l’on a enregistré plus de 15 000 cas de contamination en une journée, un nombre record témoignant d’une remontée spectaculaire de la pathologie sur la côte sud des États-Unis.

En République Dominicaine, les autorités sont dépassées par les événements. Il n’y a plus de lits disponibles dans les hôpitaux. Le gouvernement américain conseille à ses ressortissants de ne pas s’y rendre.

En Haïti, on a constaté, ces dernières semaines, une petite hausse des cas d’infections liés à la maladie.  Cette augmentation du nombre de malades sur notre territoire, pour certains, est dû à l’ouverture de l’aéroport Toussaint Louverture.

Pendant que la proportion de gens touchés par la maladie est en augmentation chez nous, on a assisté le weekend écoulé dans la capitale haïtienne à une dérive condamnable du DJ Tony Mix qui a réuni des milliers de jeunes insouciants à la rue de la réunion dans des festivités décolletées appelées Car Wash.

Après le visionnage de la vidéo de cet événement festif tourné en boucle sur les médias sociaux, la salle des nouvelles de la Radio Télé Scoop s’est entretenue avec des autorités de la primature haïtienne. Les responsables disent condamner ces festivités réalisées par Tony Mix. Ils dénoncent le comportement incompréhensible du DJ. Ils envisagent de prendre les mesures qui s’imposent contre ce genre d’activités pour endiguer la propagation de la maladie en Haïti.

Selon des responsables de la primature, le ministre de la justice et le secrétaire d’État à la sécurité publique pourraient intervenir dans les prochaines heures pour annoncer les mesures prises contre ces activités.

Mozard Lombard,

Éditorialiste de la Radio Télé Scoop,

Tél : (509) 3147-1145,

Email : [email protected]  

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *