Home Actualités Grâce présidentielle et malversation: deux commissaires du gouvernement dans le viseur du gouvernement
Actualités - juillet 2, 2020

Grâce présidentielle et malversation: deux commissaires du gouvernement dans le viseur du gouvernement

La levée de bouclier de l’Office de la protection des citoyens (OPC) sur la liste des prisonniers graciés par le président pousse le gouvernement à surseoir sur la décision à l’issue d’un conseil des ministres. Et cette fois, c’est le ministre de la Justice et de la Securite publique, Me Lucmane Délille qui passe à l’action en mettant en disponibilité sans solde deux commissaires du gouvernement pour leur implication dans la libération irrégulière de prisonniers condamnés.

Il s’agit du commissaire du gouvernement des Croix-des-Bouquets et celui de Jérémie. Ces derniers sont soupçonnés d’avoir glissé des noms des criminels notoires dans la liste de 415 prisonniers graciés par le président Moïse.

« La présente est pour vous informer qu’il a été décidé de vous mettre en disponibilité sans solde, pour votre implication dans la libération irrégulière des condamnés Marie Claudette Présumé, Azilhomme Milfranc, Rémy Séjour et Marie Hélène Dimanche. Cette mesure est effective dès la réception de la présente », a mentionné le ministre Délille dans sa correspondance adressée à Me Bergemane Sylvain, commissaire de gouvernement de Jérémie. Notons que ce dernier a été indexé dans plusieurs scandales de corruption dans sa juridiction.

Quant à Me Maxime Augustin, chef de parquet près du tribunal de Première instance des Croix-des-Bouquets, il a été décidé de lui mettre en disponibilité sans solde pour son implication dans la libération irrégulière du condamné Richard Harrison Domond dit Jean Mary.

Michelson Césaire 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *