Home Actualités Haïti débat : Différence entre les pouvoirs de Fanmi Lavalas et PHTK, selon Jean Willio Patrick Chrispin
Actualités - juin 24, 2020

Haïti débat : Différence entre les pouvoirs de Fanmi Lavalas et PHTK, selon Jean Willio Patrick Chrispin

Le pouvoir de Jovenel Moise continue de pointer du doigt, sans les nommer, des membres de la classe bourgeoise dans le sous-développement du pays.

Après l’indexation des figures de l’aristocratie haïtienne non-dévoilées par Jovenel Moise, lors de la conférence de presse donnée au palais national, lundi, sur  le problème de carburant, Jean Willio Patrick Chrispin dénonce de son côté un secteur mafieux œuvrant en Haïti contre les intérêts du plus grand nombre.   

Le pays comporte deux types d’opposition, explique le conseiller politique de Jovenel Moise, à l’émission Haïti débat du mercredi 24 juin 2020. Il existe en Haïti une opposition politique et une opposition mafieuse. L’opposition politique s’érige contre les pouvoirs, tandis que l’autre s’oppose à toutes les formes de changement.

À en croire le conseiller de communication du palais national, cette opposition mafieuse se dresse contre le développement du pays.

Pendant que Patrick Chrispin dézingue l’opposition mafieuse, il fustige le caractère violent de l’opposition politique du pouvoir de Jovenel. Cette opposition politique, dont certains membres participaient aux pouvoirs précédents, dit-il, est une opposition destructrice.  

Analysant les différents régimes que connait le pays de 1990 à nos jours, Patrick Chrispin dit croire qu’il existe une différence entre les pouvoirs de PHTK et de Fanmi Lavalas.

Tous les mauvais contrats signés avec le secteur bourgeois mafieux conte le pays  ont été émargés par les pouvoirs Lavalas, du président Jean Bertrand Aristide, en passant par René Garcia Préval jusqu’à Jocelerme Privert, a-t-il fait savoir, soulignant qu’il est de souche lavalassienne, la bonne lavalas, dit-il.

Alors que le conseiller du président de la République critique l’opposition politique et des membres de l’aristocratie haïtienne, Jovenel Moise, très décrié et impopulaire, fait face à des vagues de protestations depuis le 6 juillet 2018. Le locataire du palais national peine à réaliser le moindre programme. Jean Willio Patrick Chrispin pense que si le président est en difficulté, c’est parce qu’il dénonce le secteur mafieux.

Mozard Lombard,

Éditorialiste du multi média Radio Télé Scoop,

Email : [email protected]

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *