Home Actualités Haïti débat: Garry Pierre Paul Charles dénonce l’hypocrisie des acteurs qui incriminent l’échange du PM avec le chef de gang Izo
Actualités - avril 22, 2020

Haïti débat: Garry Pierre Paul Charles dénonce l’hypocrisie des acteurs qui incriminent l’échange du PM avec le chef de gang Izo

L’échange téléphonique entre le premier Ministre haïtien et le caïd du Village de Dieu continue de défrayer la chronique. Cette communication tenue avec le dénommé Izo tend à gangstériser le PM, alors que cette pratique est la marque fabrique de la classe politique haïtienne. Joseph Jouthe est incriminé de s’être entretenu avec le bandit qui sème la terreur avec ses acolytes au bas de la ville de Port-au-Prince.

Face à la vague de critiques qui continue à se déferler après cet entretien entre le chef du gouvernement haïtien et le chef de gang du Village de Dieu, le PDG de la Radio Télé Scoop a évoqué l’histoire pour replacer les détracteurs. Il demande aux dramaturges de suspendre leur hypocrisie. Selon lui, les agitateurs qui dramatisent l’échange jouent à l’hypocrisie.

Depuis tantôt trente ans, explique-t-il, presque tous les hommes d’État et politiciens haïtiens ont des contacts avec des bandits dans le pays. Le premier Ministre Jouthe n’est pas le premier a eu un échange avec un chef de gang en Haïti. Nos différentes administrations post Duvaliéristes, de Jean Bertrand Aristide en passant par René Garcia Préval, Michel Joseph Martelly à Jovenel/Jouthe, côtoient nos fauteurs de trouble.

Presque tous nos candidats, poursuit le journaliste sénior, cherchent le soutien de nos brigands, lors des élections. La communication entre nos bandits et nos acteurs politiques est une pratique politicienne de vielle date.

Ce rappel historique de Garry Pierre Paul Charles ne veut pas dire pour autant qu’il soutient cette pratique. Le commentateur politique ne change pas sa position contre les relations politico-banditistes.

« Je continue à condamner tous les protagonistes politiques ayant un quelconque rapport avec les chefs de gang. C’est une pratique à dénoncer », a-t-il dit, lors de la retransmission de l’émission Haïti débat du mercredi 22 avril 2020.

En ce qui concerne Joseph Jouthe, l’actuel premier Ministre haïtien, souligne l’analyste politique, c’est le blocage du boulevard Harry Truman qui est à la base de l’échange qu’il a eu avec le caïd Izo du Village de Dieu.

En vue de circonscrire les déplacements des bandits du Village, explique l’analyste politique, la PNH a décidé de fermer la zone avec des blocs séparateurs. Cette mesure a donné beaucoup de fil à retordre aux brigands qui ne peuvent plus se déplacer, faire du kidnapping, récupérer des camions de provisions alimentaires et se procurer comme bon leur semble de minutions. Acculé, le dénommé Izo a appelé le premier Ministre pour lui demande d’enlever les barricades en échange de la paix dans la région. Ce que le PM, lui exigeant de remettre les armes, a refusé.

Mozard Lombard,

[email protected],

Tél : (509) 3147-1145

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *